Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

nouvelle république

  • L'article de la Nouvelle République

    On a parlé du blog Vocivélo dans la Nouvelle République. Juste un petit mot pour compléter l'article de Delphine Noyon que nous remercions pour son interview. Passer ses vacances à vélo ne représente pas un exploit sportif mais plutôt une façon d'imaginer ses vacances en dehors des circuits habituels sans se fixer de contraintes d'horaires, techniques ou physiques.

    On nous demande souvent si l'on prépare longtemps à l'avance nos voyages, l'itinéraire, les étapes, où dormir le soir, quel entrainement physique, quel matériel... N'ayant rien prévu, notre itinéraire varie selon nos envies, la météo, les opportunités, le vent... Le matin, nous ne savons jamais où nous dormirons le soir. Parfois, cela nous emmène plus loin que prévu et par 2 fois nous avons cherché des campings qui n'existaient plus. C'est pas très grave, on pédale 10-20 kms de plus et on finit toujours par trouver un hébergement.

    Finalement la seule contrainte est de revenir au point de départ (Hambourg cette année) dans un délai de 3 à 4 semaines. Il faut savoir que plus on va loin, plus le retour sera compliqué. Vient un moment où il faut faire demi-tour et revenir au point de départ à vélo ou en train. Comme le retour n'est pas planifié non plus, on doit improviser une solution.