Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

santé

  • Injustice

    Pendant les vacances, Michel a perdu 3 kilos et moi-même 0, même pas 1 petit kilo. Pourtant, j'ai pédalé autant que lui, vu que je ne l'ai pas quitté d'une roue de vélo. D'accord, mon vélo est moins chargé, mais je ressens comme une grande injustice. D'autant plus qu'il n'a vraiment pas besoin de perdre du poids, alors que moi 2 ou 3 kilos en moins, ça m'arrangerait.

    medium_2006_Hollande_107.jpg
    Au premier plan, mon vélo et au deuxième plan, le vélo de Michel avec la remorque.

  • Où il est encore question de minceur...

    Le vélo rend mince et peut rapporter gros, c'est le journal 20 minutes.fr qui l'annonce. En effet, le coût des mesures favorisant l'usage du vélo en ville serait compensé par des économies en terme de dépenses de santé, voir la campagne en cours de la FUBicy et le manifeste pour 2010.
    Encore faut-il que le coût des accidents survenant aux cyclistes et souvent lourds de conséquences (interventions chirurgicales, arrêts de travail) ne viennent pas plomber cet argument.