Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

velov

  • Le vélo'v récalcitrant

    Encouragée par ma première expérience de vélo'v, j'ai décidé de récidiver puisque j'avais acheté une carte valable 7 jours.

    Voici le détail des opérations :

    - choisir un vélo et repérer son numéro

    - aller à la borne

    - composer le code à 10 chiffres qui figure sur la carte

    - composer le code confidentiel

    - choisir le numéro du vélo

    Attention ne pas faire comme ceci :

    - j'avais repére le 13, j'ai commencé à composer 1 suivi de 3, mais hélas, la machine m'a assigné le 1 (nettement moins beau que le 13 et la suite va le prouver complètement récalcitrant)

    Vite, j'ai 60 secondes pour repérer où se trouve le numéro 1, le débloquer mais il refuse de sortir de son entrave. Hélas, les 60 secondes sont passées.

    - retourner à la borne

    - recomposer le code à 10 chiffres qui figure sur la carte...

    J'ai fait la manipulation complète 3 fois avant de réussir à débloquer un vélo'v.

    Je pédale 2 fois plus vite pour rattraper mon retard, j'arrive à la station près de l'école, plus de place!! Forcément, on nous avait prévenus, sur le campus les stations vélo'v sont rapidement saturées. Un autre vélo'v arrive en même temps que moi pour le même constat. Je pars à la recherche d'une autre station que je finis par dénicher face au parc de la tête d'Or à Villeurbanne. Ouf, j'enclenche le vélo'v : je n'entends pas le bip-bip annoncé, mais la lumière est verte. Je considère que c'est OK. Les jours suivants, je surveille avec angoisse mon compte en banque : si le vélo est mal raccroché, il est considéré comme toujours loué et on risque de me débiter les 150 euros de caution.

    Le lendemain, je tente un dernier essai de location, il me reste un jour sur ma carte. Après 2 essais toujours à la même station Cours Emile Zola, j'abandonne car je n'arrive pas à débloquer un vélo'v.

    Vais-je persévérer dans ma mission? Je me décourage et regrette de ne pas avoir mon propre vélo. Le problème : mon studio est au 6e, pas de possibilité de stockage sauf le balcon. Mais je ne suis pas sûre de pouvoir monter les 6 étages avec le vélo sur l'épaule. L'ascenceur me semble trop petit pour y rentrer un vélo. Je fais le triste constat que ce serait plus facile d'avoir une voiture, il y a un parking au pied de mon immeuble et un à l'école!!!!!