Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Rubrique pour les filles

    De l'art de faire du cyclocamping quand on est une fille ou comment voyager à vélo sans pour autant ressembler à une globe-trotter. Je ne parle pas des grands voyageurs (6 mois à 1 an) car certains arrangements restent un mystère pour moi sur du long terme. Mais mon expérience de presque 10 ans de vacances à vélo me permet de commencer à savoir ce qu'il faut faire, ce qu'il faut carrément oublier, ce qui est facultatif mais qui peut permettre d'apprécier un voyage de 3-4 semaines à vélo.

    Ce qu'il faut oublier : dans les sacoches (oui j'ai bien dit sacoches un truc qui n'a pas de forme dans lequel vont s'entasser toutes vos petites affaires et pas la peine d'essayer de partir avec une valise) point de maillot riquiqui, de chapeau à larges bords, de robes à bretelles mais plutôt des chaussures de sport, un chapeau genre Indiana Jones et un short multipoches. De la crème à bronzer et des lunettes de soleil restent malgré tout fort recommandés.

    Dans la trousse de toilette, oublions la brosse à dents électrique, l'épilateur et le sèche-cheveux. Revenons aux basiques : une brosse à dent manuelle, une pince à épiler et le vent pour sécher les cheveux. Mais on peut agrémenter de quelques petits plaisirs qui sont appréciables après une journée à transpirer sur le vélo: un déo (utile quand on revient à la civilisation) un parfum (quelques échantillons ou un mini-flacon), un baume à lèvres coloré, une crème hydratante...

    Côté fringues, même si le short est plus pratique pour faire du vélo, rien n'interdit de glisser discrètement dans ses sacoches une mini-robe ou une tunique qui prend très peu de place en évitant le modèle qui nécessite du repassage. Par dessus un pantalon, cela pourra faire impression en cas d'invitation à dîner (en fait complètement improbable mais il faut être prêt à toute occasion). Et s'il reste encore un peu de place dans les sacoches, ajouter une paire de ballerines genre bensimon qui prennent très peu de place : c'est bien vous qui portez tout sur le vélo?

    Vous l'avez compris, on pourra jouer sur des accessoires (mais j'ai pas dit futile) pour garder un semblant de dignité même après avoir parcouru 60 kms à vélo par une chaleur écrasante ou une pluie torentielle, en ayant perdu son chemin plusieurs fois, et sans espoir de disposer d'une vraie salle de bain ou de dormir dans un vrai lit le soir.

    P7310081.JPG

     

    Faut-il qu'on les aime nos compagnons cyclistes pour accepter de les accompagner lors de leurs grandes migrations à vélo à travers l'Europe, l'Asie ou l'Amérique! Ils appellent ça vacances et on acquiesce consciencieusement.