Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Appel à candidatures,

    Dans le cadre de son développement à l'international et pour accompagner sa volonté de croissance tant sur la place Française que sur les places étrangères, VOCIVELO lance un appel à candidatures pour la réalisation de son logo.
    Le règlement et les modalités de participation sont décrits ci-après:

    Article 1 : Les participant(e)s devront être âgés de plus de 1 an et de moins de 120 ans au 31 décembre 2008
    Article 2 : L'inscription est libre et gratuite. Pour être candidat(e) il suffit de faire parvenir sa proposition de logo sous quelle que forme que ce soit à l'adresse de Vocivelo mentionnée sur cette page. Les Candidat(e)s qui souhaitent soit déposer eux-même leur projet soit le faire parvenir par courrier ou par transport spécial sont priés de demander l'adresse de livraison (s'il ne la connaissent pas);
    Article 3 : Le fait d'être candidat(e) ne permet en aucun cas d'ouvrir droit à remboursement sous quelque forme que ce soit des frais éventuels engagés soit pour la réalisation du projet soit pour sa livraison.
    Article 4 : Les projets ne seront ni retournés ni rendus à leurs auteur(e)s et deviendront propriété exclusive de Vocivélo.
    Article 5 : Le fait d'être sélectionné(e) par le jury Vocivélo ne donnera lieu à aucune compensation financière.
    Article 6 : Le support pour déposer son projet de logo n'est pas imposé. Toutefois, il est recommandé aux candidat(e)s de faire preuve de modestie et d'utiliser autant que faire ce peu des supports classiques (le papier format A4 faisant partie par exemple de ces classiques).
    Article 7 : Seul les critères graphiques et de transmission de l'image de Vocivélo seront pris en compte par le jury. En particulier, bien que n'étant pas interdits, n'entreront pas en ligne de compte les chèques et autres virements subrepticement glissés à l'équipe Vocivélo.
    Article 8 : Le fait de participer à l'appel à candidature implique pour les candidat(e)s du ou des projets sélectionnés pour servir de base au logo final de Vocivélo à renoncer à toute exigence financière et à tout droit d'auteur tout au long de la vie du logo et ce qu'elle qu'en soit l'utilisation faite par Vocivélo.
    Article 9 : Le logo doit au mieux représenter l'esprit de Vocivélo (voir le site). Il devra en outre être facilement reproductible et compréhensible par tout le monde.
    Article 10 : A chaque candidat(e) il sera proposé en reconnaissance des efforts fournis, un jeu des objets réalisés à partir du ou des logos retenus. Ainsi, il est d'ores et déjà envisagé de faire réaliser au logo Vocivélo (liste non exhaustive mais surtout non contractuelle) : fanions - auto-collants - jeux de cartes – vaisselle 12 couverts – banderoles - vélo et voiture typée (Voix off :"Heu, tu ne crois pas qu'on y va un peu fort là, ils vont bien voir que ce n'est pas sérieux, Vocivélo promouvoir une voiture, personne ne va nous croire !
    Bon t'as peut-être raison, supprimons la voiture alors
    " Fin des voix off),
    seulement des vélos typés donc - écharpes - set complet de linge de camping comprenant un pyjama pour elle et pour lui, un ensemble de toilette, une parure de duvet et une parure pour matelas gonflable - couteau suisse – ballons gonflables – clés USB.
    Article 11 : Chaque candidat(e) se verra en outre accorder le droit d'utiliser le nom de Vocivélo sur son curriculum vitae.
    Article 12 : Le ou les candidat(e)s qui auront déposé le ou les projets retenus se verront offrir en exclusivité par Vocivélo:
    * la publication de leur nom et de leur photo sur le blog Vocivélo aux frais exclusifs de Vocivélo;
    * un week-end de 2 jours en cyclo-camping, tous frais payés par Vocivélo au départ de Poitiers pour 2 personnes à une date à choisir en commun.
    Article 13 : Le jury est souverain et aucune réclamation ne pourra lui être opposée.
    Article 14 : Le jury est composé exclusivement de Mme Vocivélo à qui il appartiendra de choisir le ou les projets qui seront retenus. Bien que souverain le jury pourra se faire aider dans sa prise de décision par des avis extérieurs qu'il lui appartiendra de solliciter de la façon et sous les modalités que lui seul pourra définir.
    Article 15 : La date de clôture du dépôt des projets est fixée au 31 décembre 2008 à minuit. Aucune dérogation pour dépassement de date ne saura être admise.

    Alors, tous à vos crayons, vos souris, vos scies, vos palettes, vos ciseaux, vos tournevis et on en passe et des meilleures …

  • Mes chers enfants,

    Vous êtes passés de la petite moyenne section à la moyenne grande section et nous allons passer toute cette grande année ensemble à vous apprendre la littérature et les mathématiques.
    Mais avant de commencer, laisser moi vous poser quelques questions pour voir si vous n'avez pas tout oublié pendant ces longues vacances sous le soleil et si vous avez un peu mis en pratique nos chères mathématiques.
    Prenez donc chacun une feuille de papier, un crayon et rangez dans votre pupitre vos livres et tables de multiplication.

    En haut de la feuille, dans la marge gauche traditionnellement réservée à cet effet, inscrivez votre nom et prénom ainsi que sur la ligne inférieure, la date du jour: lundi 22 septembre 2008.
    Je vais donc prendre au hasard, deux ou trois exercices de votre livre de l'an passé que vous a fait étudier cette chère Madame Visdèque. Voyons voir… Arithmétique, Premier livre de MM Delfaud et Millet. Ah, nous y voici, page 38. J'écris au tableau:
    Exercice 226 : Un cycliste achète une enveloppe de pneumatique de 26 francs, une chambre à air de 14 francs et une pompe de 12 francs. Combien paiera-t-il le tout ?
    Pour chaque exercice, écrivez votre opération et faites une phrase pour introduire le résultat.
    Deuxième exercice : le n° 370 de la page 53 : Un jeune homme achète une bicyclette de 620 francs et une lanterne de 28 francs. Combien lui coûte le tout ? Ce jeune homme n'a que 580 francs, mais son papa doit payer ce qui lui manque. Combien le papa donnera-t-il ?
    Enfin, l'exercice n° 3, page 78, n° 531: Un cycliste parcours 5 mètres par tour de pédale. Combien de mètres aura-t-il parcouru quand il aura compté 80 tours de pédale? Combien de décamètres et combien d'hectomètres ?
    Voilà, je vous laisse 10 minutes, appliquez vous à bien présenter votre devoir. Je ramasse les feuilles puis nous corrigerons ensemble.

    Voilà comment on enseignait l'arithmétique en 1936 date de parution de ce livre dont on ne sait à quel niveau d'élève il était destiné. Rassurez-vous, déjà à cette époque on y parlait plus de l'automobile et de calculs de vitesse et de consommation que de notre cher vélo. Les fondement de la mentalité française du tout voiture doit commencer là.
    PS: En tout cas, si l'un ou l'une d'entre-vous trouve la solution au 3ème exercice qu'il nous écrive vite : entre les francs et les euros, entre les tours de pédale, les petits et les grands braquets, le nombre de pédales sur un vélo, sans parler du tandem …. Monsieur et Madame Vocivélo ne s'y retrouvent pas et sont prêts à en venir aux mains !

  • Vélo marron ou marron vélo ?

    C'est l'automne et dire que certains ne se rendent même pas compte que le marrons chutent sur la chaussée, hé oui, même en ville !

    0f2971c3e75a603e7a8d2c64ebcc7df3.jpg

  • Design et bicyclette

    Une exposition intitulée "Bicyclette" se tient à Eindhoven à la Maison du design (Designhuis). Grâce à cette exposition, on peut découvrir comment la bicyclette, objet ordinaire de tous les jours, peut aussi être un sujet de recherche et de créativité.
    J'ai repéré cette caravane à vélo, mais je ne pense pas que Michel soit d'accord pour tracter cette double caravane en vacances. Sur Flickr, on peut voir d'autres photos de cette expo pour les passionnés de vélo.

  • Les Feux Ficelle®, c'est le pompon

    Les Feux Ficelle®, c'est le pompon pour les cyclistes


    En laissant traîner nos oreilles le week-end dernier à la journée des associations à Poitiers, nous avons appris que la ville était sur le point d'être sélectionnée au niveau international pour servir de ville pilote pour un nouveau concept de feux tricolores spécifiquement développé pour les cyclistes.
    Finis les boucles au sol qui ne détectent que les voitures, finis les radars qui pour se déclencher nécessitent au moins deux vélos de front, exit le bouton d'appel généralement positionné à 1m50 du bord du trottoir. Avec ce nouveau système de détection révolutionnaire ce sera le cycliste qui commandera directement ses feux.
    Appelé "Feux Ficelle®" ce système est basé sur le principe de la queue du Mickey de nos manèges d'enfance sauf que dans notre cas ce n'est pas un tour gratuit que l'on gagne mais un passage au vert juste à temps pour traverser les carrefours.
    Comment ça marche ?
    A une distance D d'environ 58 m des feux A (la distance exacte reste à définir et fera l'objet de l'étude in-situ de Poitiers), une ficelle B pendant à une hauteur H de 1m22 du sol, placée à la distance V de 42 cm de la verticale du bord du trottoir C (côté voie de circulation) permet lorsqu'elle est actionnée dans le sens de haut en bas, d'actionner un interrupteur I. Cet interrupteur envoie alors un signal à l'automate gérant les feux tricolores. Il ne reste plus qu'à cet automate à commander le passage au vert du Feu Ficelle® A pour le cycliste.
    La distance D a été scientifiquement calculée de façon à avoir toujours le feu au vert lors de l'arrivée du cycliste au point de carrefour.
    Quels sont les avantages du Feux Ficelle® ?
    Hé bien, ils sont comme il se doit, nombreux:
    1 – aucune infrastructure lourde n'est à implanter dans la ville,
    2 – le cycliste n'a plus besoin de ralentir puisqu'il est détecté suffisamment tôt pour que le feu passe au vert à son arrivée au carrefour
    3 - d'où un trafic qui se fluidifie
    4 - les cyclistes retrouvent leur âme d'enfance et pédalent avec entrain vers le prochain carrefour pour profiter du prochain Feu Ficelle®
    5 - les automobilistes séduits par tant de joie se mettent au vélo
    6 - la vie est plus belle.


    0d7fa77a7677c9a7e39570df655f460d.jpg

  • Photos de voyage à vélo

    Les photos de notre voyage à vélo au Danemark sont sur Flickr.

  • C'est LA rentrée !

    Il faut bien se rendre à l'évidence : la semaine qui vient de se terminer a sonné la fin des vacances et le véritable retour de la rentrée.
    Qu'est qui me fait dire que la rupture a été à ce point violente ?
    Le temps ? Pas vraiment puisque cette première semaine de septembre a été dans le droit fil de ses précédentes d'août : fraîche, humide et pas vraiment folichonne. Ah si, les jours raccourcissent ! mais vu la grisaille on se demande si ce sont les jours qui raccourcissent ou les nuages qui progressent.
    L'arrivée de la feuille d'impôts ? Oui en partie mais maintenant avec les déclarations en ligne on sait avant même d'avoir fini de payer les impôts de l'année précédente ce que va nous coûter ce que l'on n'a pas encore gagné. Donc pas de surprise de ce côté là..
    Le retour des enfants à l'école ? Nous ne sommes plus concernés par cette rentrée là qu'au travers de nos petits-enfants donc cette donnée n'entre qu'au deuxième degré dans notre perception de LA rentrée.
    Le discours ambiant? Oui bien sûr, un peu là aussi quoique je ne sais pas si vous l'avez remarqué mais je n'ai pas l'impression que cette année nos amis journalistes nous aient beaucoup parlé des habituels couacs de la rentrée scolaire. Habituellement nous avions pendants quelques jours un reportage sur la classe de Machin-les-oies ou de Truc-en-Brie qui n'avait pas reçu à temps le professeur d'histoire-physique alors que 2 maîtres de français se partageaient les 5 élèves de l'Iles-les-roses. Notre Éducation Nationale serait-elle devenue efficace dès le premier jour ou … la consigne est-elle de ne rien dire qui puisse atteindre au moral de nos compatriotes ?
    Bon je m'égare, non, même si un peu de tout ça fait que l'air de la rentrée nous assailli, ce qui marque vraiment LA rentrée c'est … le retour des automobilistes ! Et là c'est gratiné:
    Lundi : rien, calme habituel de vacances. Pas plus de monde que ces quinze derniers jours et une petite torpeur provinciale matin et soir.
    Mardi : 2 automobilistes sur la bande cyclable "Les vélos sont tous des cons, je t'em..de"
    Mercredi : 3 automobilistes ….
    Jeudi : 2. "Pas de place à me garer, je t'em..de" dit-il en se garant (de travers) sur la place à 1,5 mètre de là (et quand je dis 1,5 mètre, je pense être large d'au moins 1 mètre).
    Vendredi : Y'en a marre, je prends ma voiture. Non, mais il y a des choses qu'il est difficile de faire à vélo donc j'ai effectivement pris la voiture.
    Donc voilà, triste bilan, c'est bien LA rentrée.
    Il faudrait quand même que nos politiques se penchent sur ce problème et se posent la question de savoir pourquoi LA rentrée a un effet aussi désastreux sur le moral des automobilistes !
    Est-ce un retour de nostalgie et une frustration de ne pouvoir eux, aller à l'école et retrouver le temps de leur enfance ou la maitresse apprenait à parler correctement qui leur fait sortir de ces mots qui étaient interdits dans les classes ?
    Est-ce une vengeance contre la société qui les force à reprendre le chemin du boulot, qui les pousse à invectiver tout ce qui bouge ?
    En tous cas, il faut faire quelque chose.
    Quant à mes amis automobilistes qui usent du "je t'em..de" à tours de langue, ce n'est pas la peine qu'ils se fatiguent ainsi, leur comportement suffit à exprimer ce qu'ils pensent !

  • Poitiers inaugure le TAP

    Le tout-Poitiers, et même plus et même au-delà se pressait ce samedi 6 septembre 2008 pour l'inauguration du tout nouveau Théâtre Auditorium de Poitiers et Mr et Mme Vocivélo qui passaient par là se sont mêlés à la foule qui déambulait sur les parvis (superbe vue sur le nouveau parking de la gare) et dans les halls (les entrées aux salles étaient réservées aux officiels et à ceux qui avaient pu être à la distribution des billets gratuits ).
    Belle réalisation et enfin des salles de spectacle digne de ce nom à Poitiers (enfin on espère puisque comme nous l'avons dit nous n'avons pas eu le droit d'y accéder).
    Maintenant si on se place du côté vélocipédique les premières constatations sont un peu moins … glorieuses.
    Si l'on regarde les chiffres officiels publiés par la Mairie, le TAP offre 33 000 m2 de surface totale et l'on ajoute aussitôt "dont 12 000 pour un parking de 328 places". Ainsi donc, pour construire un espace culturel, plus d'un tiers de la surface a été réservé aux … automobiles. Espérons qu'occupant la majorité de la surface elles sauront apprécier les spectacles.
    Il y a quand même là quelque chose d'aberrant sur laquelle il faudrait se pencher. La voiture a pris une telle place dans notre société que même dans les domaines qui lui sont les plus étrangers, on lui réserve plus d'espace vital qu'à son conducteur.
    Et si l'on poursuit l'analyse des chiffres, c'est encore pire. Le TAP comporte nous dit-on 2 salles de spectacle : un auditorium et une salle de théâtre plus 3 salles de répétition qui espérons-le seront aussi ouvertes aux spectateurs ou à tout le moins aux Poitevins. Sur le site du TAP, il n'est fait mention que d'une salle de répétition, et les surfaces proposées sont de : Auditorium : moins de 400 m2 – Théâtre : 240 m2 – Salle de répétition 225 m2. Ce qui ferait un total de 865 m2 de salles de spectacle. Soit même pas un dixième de la surface du parking ! Pour 1 m2 de salle de spectacle, on aurait donc construit près de 14 m2 de parking à voiture ! Je cauchemarde !
    Quand aux quelques 20 000 m2 restants (33 000 construits moins le parking et les salles) on ne sait à quoi ils servent et ce n'est sans doute pas le café restaurant et les loges qui en utilisent la plus grande partie !
    Et pendant ce temps là cherchez le parking à vélos. Ah si, derrière , en dehors de toute protection contre le vol ou contre les intempéries, pendant que les voitures sont bien à l'abri et vraisemblablement surveillées dans leurs 12 000 m2, vos vélos vont être laissés à eux-mêmes sur 10 malheureux poteaux accroche-vélos dans la rue de la Marne ! Et l'on voudrait nous faire croire qu'il y a une réelle politique du vélo à Poitiers.
    Etant donné la surface qui y est dévolue à la voiture, il faudra sans doute rebaptiser le TAP en "Tout pour l'Automobile à Poitiers", les salles de spectacle n'étant devenues qu'un prétexte et une annexe à un nouveau parking encore plus grand que celui du nouvel espace intermodal (700 places) à à peine quelques centaines de mètres de là !



    f709869013dfed5fd512a07d4d06bb3f.jpg

    Un point positif quand même: le parking à vélo était saturé et les vélos s'étalaient aux alentours. Mais ce n'était que l'inauguration, attendons pour confirmer.

  • Shopping de rentrée

    Découvert une boutique en ligne, "scandinavianobjects" basée en Allemagne à Berlin, et repéré quelques objets intéressants.

    - un panier vélo vraiment différent pour les filles :





    - un casque vélo :



    On en avait déjà parlé en juillet pour Mago8. Zigzornif avait proposé une marque anglaise, là il s'agit d'une marque danoise YAKKAY. En vente également chez 50cycles.com

    Ce casque coûte 120 euros, alors qu'il existe aussi des casques à vélo entre 25 et 50 euros. Mr Vocivélo ayant été consulté en tant qu'expert : "Intéressant, mais tu le mettras pas". Je ne comprends vraiment pas à quoi il fait allusion, je n'ai jamais eu de casque à vélo.