Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lecture

  • Une bibliographie vélo

    La librairie Mollat de Bordeaux s'associe à l'association Vélophonie pour promouvoir et défendre la culture vélo francophone. Autour du vélo, la librairie propose dès maintenant une sélection bibliographique : récits de voyage, littérature, guides pratiques...

     

    9782952429375.jpg

     

  • Pour Plume

    Pour Plume qui désormais sait lire, j'ai trouvé ma biographie déjà rédigée :

    41PJRWP9SKL._SL500_AA240_.jpg

    Je résume l'histoire : Elle s'appelle Gabrielle (mon 2e prénom) et elle refuse qu'on l'appelle Mamie ou mémé (tiens moi aussi). Elle prépare des croque-monsieur à ses petits-enfants, j'y avais pas pensé mais c'est tout à fait dans mes cordes. Et surtout, elle fait du vélo, elle pédale tous les jours 2 kms pour aller travailler à la bibliothèque, et le soir rebelote elle fait le trajet à l'envers. Exactement mon histoire, enfin, je pédalais 2 kms pour aller travailler à la bibliothèque jusqu'à qu'on m'envoie me recycler à l'enscyb. Et bien, figurez-vous que dans l'histoire, c'est pareil, Louis explique à son petit frère qu'ils veulent envoyer Gabrielle se recycler...

     

     

  • A vélo citoyens

    L'excellent éditeur "Plume de Carotte" vient de sortir ce livre :

    51qT2Coy9uL._SL500_AA300_.jpg

    120 portraits photographiques de cyclistes urbains avec un texte du philosophe Michel Serres à lire absolument. "Nos automobiles? des fossiles"

    Il nous rappelle que les premiers êtres vivants étaient mous à l'intérieur et se protégeaient d'une carapace dure (mollusques, reptiles). L'automobile appartient à cette même espèce comme si l'homme ne parvenait à modeler que des fossiles archaïques. Il lui manque la capacité d'imaginer des techniques douces à l'image de ce que sont devenus nos corps, os, cartilages, squelettes à l'intérieur, plumes, chair, poils, duvet à l'extérieur. Le vélo est une exception qui mime le corps humain, il ne nous protège pas d'une armure préhistorique.  C'est au contraire le corps souple, mou et malléable qui entoure la bicyclette-squelette de toutes parts. Le vélo devance de millions d'années l'automobile archaïque.

    Noter aussi que la campagne "A vélo citoyens!" a été initiée par une association toulousaine et qu'une exposition photographique est disponible auprès de cette association. Pourquoi pas dans notre ville de Poitiers? Cela contribuerait certainement à changer le regard porté sur les cyclistes urbains! Toutes les informations techniques : scénographie, mobilier, participation aux frais sont disponibles sur le site "A vélo citoyens! ... Enfin, on peut visiter avec beaucoup d'intérêt le blog "à vélo citoyens" où l'on retrouvera le making of, un extrait du texte de Michel Serres et des photos qui montrent d'abord une grande diversité chez les cyclistes, et surtout des cyclistes qui ont l'air heureux.



  • Il y a une vie après l'auto

    Y a-t-il une vie après l'auto ?


    Je ne sais pas si le livre de Denis Baupin "Tout voiture, no future" répond à cette question angoissante. Si oui je vous le dirai, mais je n'en suis qu'à la page 45 et je dois résister à la tentation de me précipiter à la dernière page pour connaitre la réponse.
    Mais déjà quelques idées intéressantes en faveur du vélo :

    - "ce n'est pas faire du vélo qui est dangereux, ... c'est ne pas en faire", rappel du professeur Saladin, en 2005 au congrès du club des villes cyclables

    - parmi les citadins, les automobilistes sont les premiers victimes de la pollution, enfermés dans leur habitacle bien clos censé les protéger. Les cyclistes sont moins victimes de la pollution car l'air qu'il respire est moins concentré en polluants

    - Les enfants que l'on conduit tous les jours à l'école en voiture sont victimes de cette pollution, proportionnellement plus élevée sur un trajet court (en début de parcours, la pollution est plus élevée).

    Bibliographie : Baupin, Denis. Tout voiture no future. L'Archipel, 2007. page 44




  • Cyclo-lecteur

    Quand vélo rime avec littérature


    Quand un bibliothécaire part à la retraite et veut faire partager son goût de la littérature, ça donne un cyclo-lecteur. Si vous souhaitez recevoir un cyclo-lecteur dans la région sud-ouest pour une animation-lecture d'une durée d'environ une heure, allez voir le site de Jean-Pierre Brèthes et n'hésitez pas à le contacter avant le printemps 2007.

    Un autre bibliothécaire part à la retraite, lui il écrit, mais peut-être fait-il aussi du vélo?

    ""Le fond de l'air" Y aurait-il donc un haut de l'air? En tout cas, le fond de l'air ne s'explore pas en descendant, mais simplement en sortant de chez soi. Plus on ira vite (course à pied, vélo, moto...), plus on touchera le fond de l'air (généralement "frais"). Et plus on devra empiler des vêtements chauds pour s'en séparer. (Les véhicules sans contact direct du corps avec l'espace, autos, avions, etc. ne comptent pas)... Bref, lumière et chaleur ne s'accordent pas. Il peut faire beau et froid, gris et chaud. Il n'y a pas de fond des choses."

    Jean-Claude Martin. Ciels de miel et d'ortie. Ed. Tarabuste : 2006.

  • Lectures

    Merci à Huguette de Lambrerie née Bernière de la Jolly qui m'a offert de la lecture. Vous m'épatez chère Huguette car vous êtes décidément très branchée. Quelle bonne idée d'utiliser les services d'Amazon. Une question m'intrigue : la Pension des Violettes propose-t-elle l'ADSL et la WiFi à ses résidents ?

    PS : Michel a kidnappé le Stephen King, j'ai donc opté pour la lecture de "Sarnia", l'histoire de la vie d'un pêcheur de Guernesey de 1880 à 1960.

    2757802038.01._AA240_SCLZZZZZZZ_V39348683_.jpg