Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Un peu de gaité au milieu de cette grisaille.

     

    Ce matin, samedi 22 décembre il me restait quelques cadeaux de Noël et des achats divers à faire et pour me rendre en ville, malgré la pluie (qui commence , cela dit, à  me prendre la tête car depuis 3 semaines pratiquement pas un jour sans devoir enfiler les scaphandre soit le matin soit le soir, pour ne pas arriver comme un pain flottant au milieu d’un bouillon de légumes), bref, malgré la pluie dis-je,  je pris mon fidèle destrier, lui attelais sa remorque (hé oui, le Père Noël va être généreux cette année, au moins en cadeaux volumineux) et me dirigeais donc d’une pédale hardie quoique humide vers le centre de Poitiers. Je me doutais un peu que ce samedi allait être un peu chargé question circulation. Celà étant, pas folle la guêpe, malgré mon couvre-selle Vocivélo je n’allais pas laisser mon joli vélo sous la pluie et le garai donc dans le 1er sous-sol du parking (pour voitures) de Notre Dame, qui possède un espace vélos / motos bien à l’abri.

    Je fis mes courses et rentrais récupérer le vélo avec tous mes paquets et autres sacs sous les bras, quand , arrivant près dudit vélo, j’entendis une voix féminine me héler « Monsieur, monsieur, s’il vous plait », me retournant je vis une jeune femme dans sa voiture qui effectivement s’adressait à moi, « Est-ce que vous pouvez-me dire où vous êtes garé ? ». Je compris alors que ce n’était pas tant à ma personne qu’elle en voulait (je me disais bien aussi) mais à ma place de parking. Je suppose qu’elle tournait depuis pas mal de temps dans ce sous-sol pour trouver une place.

    Malheureusement pour elle, je ne puis que lui répondre « Ici » en désignant mon vélo et sa remorque. Vu sa tête j’ai craint un instant soit qu’elle ne craque soit qu’elle m’engueule, mais elle a rageusement fermé sa portière sur un « Ah bon » et a continué à tourner à la recherche de LA place.

    Le comble dans tout ça c’est que elle, à chaque fois qu’elle faisait un tour de parking, le compteur horaire (euros) tournait alors que moi je n’ai rien payé. Même sous la pluie, le vélo rend heureux.

    Monsieur Vocivélo

  • Des nouvelles de Cycling for Libraries

    Nous aurons bientôt des nouvelles du prochain Cycling for Libraries : le programme 2013 sera annoncé mardi 18 décembre.

    Sur la liste d'échanges des participants au Cyc4lib 2012, chacun essaie de prédire une destination :

    - France-Italie

    - Pologne

    - UK - Ecosse

    - Oural

    - Mars et Vénus

    - Suède, Norvège, Danemark

    - Iles Féroé et Islande

    - Russie...

    cyc4lib, cycling, vélo

  • Histoire triste

    C'est une histoire triste que je vais vous raconter... que les âmes sensibles détournent leur regard.

    Once upon a time (il était une fois), un jeune homme qui rêvait de liberté et de grands espaces... Ce jeune homme était attaché à une voiture qui le lui rendait bien. Un jour pourtant, celle-ci a donné son dernier souffle dans une côte entre Angoulême et Poitiers. Ce jour-là, le jeune homme s'est juré qu'il ne s'attacherait plus jamais à une voiture. Ce qu'il fit en achetant un beau vélo, son fidèle dextrier qu'il nomma titine. Il le soignait fort bien, commença par lui acheter deux belles sacoches bleues, l'équipa d'une sonnette bleue aussi ; comme il y tenait beaucoup, il lui offrit de dormir dans le garage (avec la lumière allumée car titine avait peur du noir). Des amis lui offrirent un magnifique couvre-selle portant le logo d'un célèbre blog.

    Jour et nuit, il parcourait la capitale poitevine pour remplir sa mission. Infatigable et inlassable, il allait du campus au centre ville par tous les temps... qu'il avait donc du courage ! Notre jeune homme rêvait de longs voyages qu'il pourrait faire un jour grâce à son vélo. Il attendait avec impatience le jour où le nouveau manuel du voyage à vélo sortirait des Presses de l'association Cyclocamping International, ce qui devait arriver bientôt.

    Hélas, son rêve s'est brisé vendredi soir au parking Carnot où il avait déposé son vélo le temps d'aller arroser son anniversaire. Un méchant barbare lui a piqué son vélo, avec la sonnette, les sacoches, le couvre-selle et même la mascotte. Ce geste nous révolte : AIDEZ-NOUS A RETROUVER TITINE.

    Voici sa photo et ses marques distinctives : un Giant noir avec CRS indiqué sur le cadre, des sacoches bleues Ortlieb, un couvre-selle bleu au logo Vocivélo et une sonnette provenant d'un magasin d'Amsterdam (introuvable en France). Sérieusement, cela ne doit pas être si fréquent à Poitiers. Donc, si on vous propose des sacoches Ortlieb à un prix défiant toute concurrence, n'hésitez pas à nous contacter.

    vélo gilles marais poitevin

     

    PS : le jeune homme précise que si titine a fugué avec un vélo électrique, il ne lui sera fait aucun reproche.

  • Construisez votre vélo en bambou

    A Berlin, un atelier propose de construire son propre vélo en bambou en un week-end !

    Katrin que nous avions recontrée à Cycling for Libraries s'est lancée dans la fabrication de son propre vélo et envisage de participer au prochain rassemblement cyc4lib (nous ne savons pas encore si ce rassemblement aura lieu et où)  avec ce vélo en bambou.

    Bravo Katrin !! et merci pour la photo ci-dessous :

    32421_10151351577798115_16094239_n.jpg

    Par ailleurs, l'un de ces vélos en bambou est sur les routes du monde depuis l'Allemagne en direction de l'Inde. Il est possible de participer à ce projet car les cyclistes se relaient d'un pays à l'autre comme dans une course de relais. Noter qu'il existe une portion libre entre la Rochelle et Dijon si vous voulez participer!

  • Le vélo de Noël est de retour

    Ouf! Il était temps. Déja le 4 décembre et le vélo de Noël n'était toujours pas prêt. Il faut dire qu'avec la saucée que je me suis ramassé hier soir, c'était un coup à faire des court-circuits dans tous les circuits entre toutes les p'tites loupiottes. Donc, sagement j'ai attendu ce soir, et là c'est parti. Donc demain matin, inauguration. Ca tombe bien, c'est aussi l'anniversaire de Gilles. Ca lui f'ra un p'tit cadeau virtuel s'il me croise.

    DSCN3407[1].JPG

    Donc, Bon Anniversaire Gilles et j'espère que ces guirlandes vont tous nous attirer l'oeil bienveillant du Père Noël sur nos petits vélos.

    Vive Noël.