Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Surprise

    Une magnifique orchidée a fait son apparition lundi soir à la porte de Mr et Mme Vocivélo sans qu'il soit possible de déterminer :

    - qui est le généreux donateur  ou donatrice

    - si l'orchidée est destinée à Mr Vocivélo ou à Mme Vocivélo

    - s'il s'agit d'un fidèle lecteur ou d'une fidèle lectrice de Vocivélo

    Aussi, nos remerciements émus vont à celui ou celle qui a déposé ce cadeau qui intrigue le chat Peluche autant que nous-mêmes...

     

    P5280120.JPG
  • Les hommes seraient de Mars et les femmes de Vénus

    Je suis étonné que parmi toute la littérature dont nous sommes continuellement abreuvé sur les différences entre les hommes et le femmes, pas une seule ligne, pas le plus petit sujet, du moins à ma connaissance (les fidèles lecteurs de Vocivélo me contredirons peut-être), n'a été écrite, aucune analyse sérieuse n'a été menée, aucune thèse d'un brillant chercheur n'a jamais été fouiller dans les coins et les recoins de ce grand mystère qui sépare Madame et Monsieur Vocivélo , je veux parler du pied posé à terre lorsque la bicyclette marque l'arrêt.

    Moi, je pose le pied droit dans 99 % des cas et seuls les cas d'urgence me font renoncer à cette sacro-sainte règle. Quand à Mme Vocivélo, c'est le pied gauche qui a sa préférence et quelle utilise plus volontiers pour assurer son équilibre à l'arrêt. Pourquoi cette différence ? D'où vient-elle ? Est-ce que toutes les femmes préfèrent leur pied gauche et tous les hommes leur pied droit quand il s'agit de mettre pied à terre ? Est-ce un réflexe inné ? L'homme de Cromagnon, Lucie et tous les autres avaient-ils déjà cette habitude? Le pied droit de l'homme moderne aux feux tricolores et le pied gauche de la femme moderne, ne sont-ils que le reflet du pied que nos ancêtres posaient préférentiellement le premier à terre en cas de danger ? Cela vient-il de notre plus petite enfance? Le premier pas du petit homme sous-entend-t-il déjà cette habitude jamais perdue ensuite? Cette différence entre hommes et femmes (du moins dans le couple Vocivélo) est-elle une conséquence de cette différence que l'on attribue à l'homme et à la femme dans l'utilisation de leur cerveaux (vous savez l'histoire de telle fonction qui est plutôt gérée à gauche par la femme quand l'homme la gère à droite, à moins que ce ne soit l'inverse). Enfin toutes ces questions si passionnantes et qui parfois m'empêchent de dormir la nuit et auxquelles nulle réponse n'a encore été donnée.

    Et, me direz-vous, que t'importe d'être du pied droit ou du pied gauche, du moment que le pied choisi rencontre le sol et t'évite la chute! Que t'importe de savoir si les femmes posent leur pied droit dans 85.6 % des cas et les hommes le gauche dans 78,0 % ou 82,9 % des cas?
    Alors là je vous arrête, outre que le savoir en soi est déjà un but noble et doit être la quête de tout homme, votre question m'amène à croire que vous n'avez jamais pratiqué le tandem, car tout vient de là. Essayez sur un tandem que celle de devant pose le pied gauche à terre et celui de derrière le pied droit au même arrêt et vous verrez l'effet ! Pas besoin de faire un dessin. Et que faites vous des futures cohortes de cyclistes qui vont bientôt envahir nos rues et dont la moitié penchera à droite à l'arrêt et l'autre moitié à gauche, au risque de se heurter pour peu que celle qui est à droite utilise son pied gauche quand celui de gauche utilisera son pied droit ? Il est donc important, que dis-je , primordial, il en va du salut public, qu'une étude sérieuse, scientifique soit enfin menée sur ce sujet oh combien symbolique.

    J'attend donc vos propositions ici même.

    Enfin, en attendant, qu'importe que vous soyez plutôt pied gauche ou plutôt pied droit, l'important est bien de le prendre!

  • Carnet de voyage au Danemark

    Souvenir du voyage à vélo au Danemark : un aperçu du carnet de voyage de Madame Vocivélo


     

    En complément, les photos sur Flickr : carnet de voyage

  • 3 p'tits tours à vélo

     

    Une institutrice à vélo, un bibliothécaire à vélo et un journaliste à vélo font 3 p'tits tours à bicyclette et s'ensuivent 3 livres :

    Tout d'abord, le livre de Kristelle Savoye qui était présente au festival CCi 2009 pour la projection du film de son voyage en Afrique de l'ouest d'école en école. On peut visiter son site à la rencontre des écoles du monde à vélo, écouter une interview sur France Inter ou découvrir son livre.

     

    Ensuite, le journal d'un lecteur : le Poitou-Charentes et l'Aquitaine à bicyclette. Souvenirs d'enfance, anecdotes cyclistes ou ferroviaires (le cycliste se déplace parfois en TER), lectures choisies et impressions de voyage à vélo par le cyclo-lecteur, Jean-Pierre Brèthes. On y découvrira un chapitre sur la bibliothèque universitaire où je travaille. J'y apprends que Jean-Pierre avait l'habitude de fureter dans les magasins (en fait nos réserves de livres sont immenses) et de se perdre dans les rayonnages à la recherche d'une lecture, d'un poème ou d'une nouvelle. Il est vrai que les bibliothèques sont des lieux de découverte. Ce livre n'a pas encore été présenté au festival CCi mais pourrait y rencontrer un public intéressé...

    Enfin, un livre dont je vous parle sans l'avoir lu : Un petit tour au Proche Orient par le journaliste à vélo, Raphaël Krafft. J'avais beaucoup aimé son livre précédent "Un petit tour chez les français" écrit au moment des élections de 2007 et je regrette de ne pas avoir pu découvrir ce nouveau titre au festival CCi. Le journaliste était présent mais le livre n'était pas arrivé chez l'éditeur. Bon je sais qu'on peut le trouver en librairie depuis mai 2009. Vite, une librairie...

    Bonus : allez lire le blog de Raphaël Krafft, Roue libre, Guadeloupe, Martinique, Guyane à bicyclette (et en bateau).