Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le manuel du voyage à vélo

    En avril 2011, nous assistions à l'assemblée générale de l'association Cyclo-Camping International (pour la première fois). Au cours de l'AG, un appel à volontaire a été fait pour coordonner la réédition du manuel du voyage à vélo. J'ai accepté ce job (enfin j'en ai déjà un à la BU c'est donc un 2e job) et depuis les soirées et les week-ends ont été bien occupés.

    Nous avons constitué un groupe de cinq personnes et nous avons sollicité les adhérents de Cyclo-Camping International pour contribuer à la rédaction des articles qui composeront le futur MVV (Manuel du Voyage à Vélo) : magnifique travail collaboratif à la manière de Wikipédia. Nous en sommes maintenant à la phase de mise en maquette du manuscrit qui sera suivie de l'impression; si tout se passe bien, nous devrions être en mesure de le publier comme prévu pour le prochain festival du voyage à vélo en janvier 2013.

    L'expérience a été très enrichissante car il a fallu coordonner le travail de rédaction d'un grand nombre de personnes pour réaliser un guide assez cohérent, en recentrant constamment sur ce qui fait la spécificité du voyage à vélo selon les adhérents de Cyclo Camping International : l'autonomie et l'indépendance.

    J'espère que le résultat répondra aux attentes des nombreux cyclovoyageurs débutants ou expérimentés.

  • Polonais de rencontre

    A peine arrivés en Pologne (nous étions dans le train entre Varsovie et Bialystock) nous commençons à discuter avec un jeune (il faut dire que nos vélos qui encombraient quelque peu le couloir et nos sacoches qui monopolisaient les toilettes de le voiture de Premières dans laquelle nous étions montés un peu à l'arrache ne passaient pas inaperçues). Adam commence par les questions rituelles: où allez-vous? d'où venez-vous? de quel pays? puis embraye sur ses voyages à lui. Lui ce sont les chevaux et il projette un tour de Pologne à cheval avec un copain. Il part déjà en bivouac pour quelques jours avec son propre cheval (qui lui a été donné en cadeau) mais à un peu plus besoin d'organisation que nous car en plus de sa nourriture à lui, il faut aussi trouver celle du cheval.DSCN3283.JPG

    Et soudain il fouille dans son sac et nous sort quelques statues gravées en bois et nous en offre une, comme ça, juste pour le plaisir, sans nous connaitre plus que la 1/2 heure passée à discuter dans ce couloir de train. Nous sommes tous un peu émus, nous par cette générosité et lui parce que, visiblement, notre rencontre l'aide à s'approcher un peu plus de son rêve.

    Merci à toi Adam. Sache que ta figurine trône maintenant fièrement dans notre couloir et nous rappellera ta rencontre et notre voyage. Et que les dieux équestres te soient favorables. Si vous passez par Opole, n'hésitez pas à prendre rendez-vous pour une p'tite coupe, en plus d'être cavalier et sculpteur, Alan y est styliste au salon De Legge.

  • Nos lecteurs écrivent

    C'est toujours avec un grand plaisir que nous publions les photos de nos lecteurs en vacances, surtout lorsqu'ils sont partis en vacances avec le tee shirt vocivelo, ici au musée d'art moderne de Nice. Merci à Pacôme et à sa maman.

     

    Pac_NdeSP.jpg

    Pac_Nice.jpg

     

  • Pologne et Lituanie à vélo

    C'est à Bialystok en Pologne que notre voyage à vélo 2012 a vraiment commencé. Mais auparavant, il faut expliquer comment nous avons fait pour y arriver avec 2 vélos, 8 sacoches et une remorque à vélo.

    Nous avions choisi de commencer par Poitiers-Köln en voiture avec un problème de stationnement de voiture à Köln. Grâce au réseau CAC de CCI, nous avions trouvé un contact absolument charmant près de Köln. La voiture restera tranquillement stationnée dans un jardin tout l'été. Nos hôtes eux-mêmes cyclistes et même très grands voyageurs se préparent pour une année de voyage à vélo.

    De Köln, nous prenons le train vers Berlin puis Varsovie où nous retrouvons Philippe. A Varsovie, nous décidons de poursuivre en train jusque Bialystok pour avoir suffisamment de temps pour pédaler jusqu'à Vilnius où nous avons rendez-vous le 28 juillet pour le départ de Cycling for Libraries 2012.

    Avant d'embarquer dans le train Varsovie-Bialystok, nous essayons de prédire où se trouvera le wagon pour les vélos. Les contrôleurs nous donnent des explications en polonais mais qui s'avèrent fausses, ou alors notre maitrise du polonais doublée du langage des signes est imparfaite. Par manque de temps, Michel et Philippe embarquent leurs vélos en 1ère classe ; coincés dans le couloir, la remorque est casée dans les toilettes de 1ère classe. De mon côté, des voyageurs russes m'aident à hisser mon vélo dans le compartiment réservé aux vélos.

    IMG_0485.JPG

    Pour nous la Pologne et les pays baltes à vélo, c'est une première. Nous ne connaissons pas du tout ces pays : quelles routes et quels hébergements allons-nous trouver ? De plus, la communication risque de s'avérer compliquée. Nous n'avons pas de notions de polonais ou de lituanien ; l'anglais y est peu parlé sauf dans les lieux touristiques que nous évitons.

    La première soirée en Pologne nous retrouve à la recherche d'un camping éventuel (agroturystik) lorsque nous rencontrons un cyclotouriste allemand. Equipé d'un GPS et de nombreuses cartes, Markus est à la recherche lui aussi d'un camping, il nous propose de continuer ensemble.

    Nous faisons équipe et après de nombreux kms sur des chemins de sable, nous finissons par dénicher une famille d'agriculteurs qui nous accueille pour la nuit. L'entente est compliquée, mais on se met d'accord sur un tarif pour la nuit (camping dans le jardin et douche dans la maison). Alors que nous montons les tentes, nous voyons apparaitre un plateau garni de charcuteries, concombres, thé et vodka. Affamés par cette première journée de vélo, nous acceptons avec plaisir et échangeons de nombreux cheers (Na zdrowie!) avec nos hôtes Stanislas et Natalia.

    DSCN2774.JPG

     Les jours suivants, nous continuons notre route vers la Lituanie. Philippe nous a prévenu, il refuse de prendre les routes pointillées sur la carte Michelin : ces routes ne sont pas goudronnées et difficilement cyclables. On essaie malgré tout car les routes principales sont très fréquentées mais il faut se rendre à l'évidence : on avance pas vraiment dans le sable, il faut souvent pousser les vélos et les quelques voitures que l'on rencontre soulèvent des nuages de poussière qui nous aveuglent.

    De nombreuses églises construites en bois jalonnent notre chemin vers la Lituanie.

    DSCN2795.JPG

    DSCN2800.JPG

    Nous entrons en Lituanie par un chemin de forêt avec une question : que trouverons-nous ce soir comme hébergement ? Il est 17h00, nous n'avons pas de monnaie locale (le litas), peu de provisions, nous avons déjà parcouru pas mal de kms et la prochaine ville est trop loin pour nos mollets fatigués.

    A suivre

     

  • Retour vacances 2012

    Et voilà, les (grandes) vacances 2012 sont finies et nous sommes de retour à la maison sous la chaleur annoncée comme caniculaire ce qui nous change bien de la fraîcheur des températures du nord malgré le soleil qui n'a pratiquement jamais cessé de nous accompagner.

    Que retenir de ces quelques semaines? Beaucoup d'images, de rencontres, de faits cocasses ou moins marrants quoique jamais dramatiques s'entrechoquent dans notre tête  et il nous faudra sans doute quelques jours ou semaines pour y mettre un peu d'ordre mais ces vacances ont sans doute d'ores et déjà été celles des records sur plusieurs points:

    • Nous avons séjourné, traversé ou visité 7 pays (Belgique, Allemagne, Pologne, Estonie, Lettonie, Lituanie, Finlande) 
    • Nous avons utilisé 6 moyens de transport différents: voiture, train, ferry, bus, camion (pour les vélos) et enfin, un peu aussi, les vélos. Dont jusqu'à 7 trains différents en une journée.
    • Notre séjour s'en déroulé en 3 étapes: aller jusqu'à Vilnius à trois, de Vilnius à Tallinn avec Cycling For Libraries à plus de 100 vélos sur la route, enfin le retour de Tallin via Helsinki à 2.

    Une seule image à retenir? Peut-être celle-ci mais tant d'autres vont ressortir dans les prochains jours...

    DSCN2792.JPG