Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Voyage

  • Ecosse la 2e chance

    Un soir d’hiver, Mr Vocivélo a déclaré « Il y a un pays où j’aimerais beaucoup aller cet été », je pensais très fort mais sans vouloir l'influencer « Écosse ? » ; et voilà comment nous nous sommes penchés à nouveau sur l’Écosse une région que nous avions déjà parcourue en 2011. La balade écossaise avait été publiée ici.

    Nous nous étions arrêtés à Inverness, il nous restait une envie de découvrir au-delà les Highlands du Nord. A l’extrême nord de l’Écosse, que pouvait-on découvrir ? Des noms qui font rêver Scapa Flow, Cromarty Firth, Black Isle et des villes tellement haut placées sur la carte que nous les pensions hors de portée de nos roues, Thurso, Ullapool et John o’Groats... et plus loin qui sait les îles Orcades, Lewis et Harris, Shetlands... Tous ces lieux paraissaient si lointains. Nous les avons parcourus en imagination avec Google Maps, constatant que la circulation y semblait inexistante sur des routes étroites, l’habitat très dispersé et rare. Bref, idéal pour nos vacances à vélo.

     

    Lire la suite

  • Invitation au voyage à vélo

    3 soirées sur le thème "voyager à vélo en autonomie" sont programmées en Poitou-Charentes :

    - Saintes mercredi 13 avril 20h30 Saintes à vélo

    - Niort jeudi 14 avril 20h00 Villovélo Niort

    - Poitiers vendredi 15 avril 19h00 Maison de quartier St Eloi Poitiers

    Au cours de la soirée, un film sera projeté en présence des voyageurs, Alice et Andoni. De retour de voyage, ils ont produit un film "La terre à bicyclette", film qui a reçu plusieurs prix à Grenoble, Barcelone, Nice.

    Alice et Andoni seront présents pour échanger et répondre aux questions des spectateurs.

    Les associations locales Saintes à vélo, Villovélo Niort, Vélocité.86, l'atelier du Petit Plateau Poitiers et Cyclo-Camping International, seront présentes également. Une occasion de découvrir les activités de ces associations.

     

    voyage à vélo_1.jpg

     A réécouter ici, l'annonce de la soirée à Poitiers sur France Bleu Poitou :


    podcast

     

  • Tand'Afrika

    Ils ont parcouru l'Afrique à vélo au guidon d'un tandem. De ce projet qui nous parait insensé, ils disent "Une fois sur la route, tout paraît plus simple, l'aventure vous transporte."

    C'est pour en savoir plus que nous les avons invités à projeter leur fim (52') à la soirée qui se tiendra à Poitiers, maison de quartier St Eloi, jeudi 16 avril. Entrée libre.

    D'autres voyageurs ont été invités. Marion, Emmanuelle et Maximilien seront présents pour témoigner de leurs voyages passés ou en projet. Si la technologie le permet, nous contacterons aussi Paul Pichot, actuellement sur la route à vélo quelque part en Roumanie.

    Si vraiment vous ne pouvez être présents jeudi soir à Poitiers, sachez que Tand'Afrika sera projeté également vendredi soir à Niort avec nos amis de VillOvélo, puis à Saintes avec l'association Saintes à vélo le 18.

  • Vélo : atelier, sortie, soirée, etc.

    En mars-avril, voici quelques dates à marquer dès maintenant dans vos agendas :

    - AG de Vélocité.86 : vendredi 13 mars à 18h30 au centre d'animation de Beaulieu

    - Atelier en famille "réparation de vélos" : samedi 14 et samedi 21 mars à 10h30 à la maison de quartier SEVE

    - Balade à vélo en famille : samedi 28 mars, apporter le pique-nique

    - Soirée voyage à vélo : jeudi 16 avril à partir de 18h00. Rencontre voyageurs à vélo. Projection du film Tand'Afrika en présence d'Olivier Godin.

    - Soirée voyage en Europe : jeudi 26 mars 18h30, Campus, bâtiment de chimie. Avant son départ, un cycliste viendra présenter son projet de tour des capitales européennes en vélo électrique solaire

    PS : en mars, délivrez vos vélos des caves, des garages ou des vitrines où ils sont enfermés !

    vélo rose vitrine

  • Invitation Soirée Voyage à Vélo

    Nous avons le plaisir de relayer l'invitation à cette soirée:

    La Maison de Quartier SEVE (St Eloi Vivre Ensemble) en collaborationvélo,voyage avec les associations Vélocité 86, l'Atelier Du Petit Plateau et Cyclo Camping International, vous invitent à une soirée

    Voyage à Vélo

    le Jeudi 10 avril 2014 à 19 h,

    Maison de Quartier SEVE, 11 Boulevard Saint-Just à St Eloi.

    Au programme:

    Ø  Voyage à vélo en France - Court métrage de 10 min

    Ø  Film du voyage de Damien Artero et Delphine Million "Le Grand Détour". (cliquer pour prévisionner) 50 minutes pour un voyage de 2 ans1/2 autour du monde : L'Himalaya... le rêve dans le rêve, et le mythe devenu réalité ! Delphine et Damien vont traverser à tandem, depuis la Chine septentrionale, pendant 2 mois et demi, le plus haut pays du monde, le Tibet, et contempler avec ravissement et stupéfaction la foi tibétaine, inébranlable sous l'occupation chinoise. Puis, ce sera le Népal et surtout l'Inde qui viendront secouer sans ménagement les 2 Ds, épuisés par leur franchissement de l'Himalaya. Avant de retrouver avec émotion le Vieux Continent qu'ils ont quitté voilà 2 ans et de le parcourir, depuis la Turquie via les Balkans, jusqu'à l'Italie et Grenoble, à coups de pédales, de rencontre en rencontre. Projection en présence de Damien

    Ø  Suivi d'un échange avec les participants.

    Entrée libre et gratuite. Contribution libre au chapeau pour couvrir les frais du réalisateur.

    Nous proposons aux personnes qui le souhaitent de rester partager un repas convivial entre nous pour prolonger les échanges, chacun apportant son pique-nique.

    Soirée portée par:

    Vélocité 86Association de défense et de promotion de l'usage de la bicyclette pour les déplacements quotidiens. http://www.velocite86.org/

    Atelier du Petit Plateau.Atelier vélo associatif situé à Poitiers. http://www.petitplateau.h3p.eu/

    Cyclo-Camping International. Association sans but lucratif qui regroupe et informe ceux qui voyagent à vélo sans aide motorisée. http://www.cci.asso.fr/

    VENEZ NOMBREUX

  • En route pour l'aventure

    Où irons-nous à vélo cet été ? On commence à avoir une petite idée de la direction à prendre. En effet, Cycling for Libraries-CycloBiblio se déroulera en France sur un parcours qui relie Montpellier-Lyon.

    Le projet commence à prendre forme. Sur le site internet de Cycling for Libraries, des pages ont été traduites en français. Nous sommes à la recherche d'hébergement pour un groupe de 120 personnes à Avignon, Pont-Saint-Esprit ou Pierrelatte, Montélimar, Péage de Roussillon...

    Si le projet vous intéresse, si vous connaissez des bibliothécaires en Languedoc-Roussillon ou Rhône-Alpes, n'hésitez pas à me contacter dès maintenant. Nous recherchons aussi des bibliothèques à visiter sur le parcours.

    Mise à jour du 06/03/2014 : intéressé ? oui, non, peut-être ? répondez au sondage sur la page http://www.cyclingforlibraries.org/?page_id=6852

     

    direction, pancartes, itinéraires

    Photo AnneSo

  • Que faire à Paris ce week-end :)

    C'est un peu la catastrophe : 3 jours avant le festival du voyage à vélo, rien sur ce blog alors que tout le monde en parle, ici ou ici. Mais enfin, dans l'hypothèse fort improbable où vous n'auriez pas encore entendu parler de l'incontournable Festival du voyage à vélo, voici une présentation en 2 minutes du prochain festival qui aura lieu :

    Samedi 18 et dimanche 19 janvier

    Des films, des diaporamas, des ateliers, des exposants, des rencontres, des auteurs... et même une chance de rencontrer Mr Vocivelo accompagné de sa charmante épouse, l'un ou l'autre, occupés à contrôler les billets d'entrée, à vendre un manuel du voyage à vélo ou à démontrer les avantages de voyager à vélo dans les pays du Nord alors que tous les touristes ont migré vers les plages du Sud.

    Comme la centaine de bénévoles qui s'occupent à faire de ce festival un événement parfaitement organisé et les quelques 1500 visiteurs qui ont choisi de passer leur week-end à la Bourse du travail à Saint Denis, Mr et Mme Vocivelo seront ravis d'être présents.


    29ème festival du Voyage à Vélo 2014 : le... par cyclocampinginternational

    Merci à Bernard qui nous autorise à publier la vidéo.

  • Utopie cycliste

    De Londres où nous avons passé quelques jours, nous rapportons quelques photos en relation avec le vélo :

    Londres, vélo, peinturevélo, londres, london,

    IMG_2073.JPGIMG_2071.JPG

    Foster-SkyCycle-cycling-utopia-above-London-railways_dezeen_ss_1.jpg

    Cette dernière photo n'est à ce jour qu'une utopie imaginée par un architecte, Norman Foster, dont l'idée est de construire un réseau de routes cyclables au-dessus des réseaux de chemin de fer, soit 220 kms d'une route aérienne qui porte déjà le nom de SkyCycle. Avec plus de 200 points d'entrée,  cet équipement fournirait divers itinéraires et connexions des banlieues vers le centre, et supporterait un trafic de 12000 cyclistes à l'heure. L'architecte explique comment de tout temps les grands projets d'infrastructure ont permis à la capitale londonienne de s'adapter.

    Source : http://www.dezeen.com/2014/01/02/foster-promotes-cycling-utopia-above-londons-railways/

    Si l'on osait, on suggèrerait aux poitevins de s'inspirer de cette utopie en transformant l'horrible voie rapide nommée pénétrante en une voie réservée uniquement aux cyclistes.


    Agrandir le plan

  • Itinéraire cyclocamping en Suède

    Le voyage commence au Danemark, à Copenhague où nous avons laissé la voiture. Nous aurions préféré prendre le train de nuit Bâle-Copenhague mais nous n'avons pas été assez prévoyant. Il faut réserver 3 mois à l'avance, c'est à dire dès l'ouverture des réservations.

    Un pont gigantesque relie Copenhague à Malmö, mais ce pont est interdit aux cyclistes. Nous avons donc pris la direction d'Helsingor au Danemark par la route cyclable n°9. En route, à Rungsted, le musée Karen Blixen pour les amateurs de littérature. En longeant la mer, on croise de ravissants petits villages avec maisons aux toits de chaume dont la petite ville de Niva. Puis une traversée de 20' en ferry nous permet d'atteindre Helsingborg, ville jumelle en Suède.

    danemark

    En 2013, la Suède comme le Danemark ne sont pas rentrés dans l'euro, échanges avec un danois autour du problème de la conversion euros/couronne danoise : "Heureusement que nous n'avons pas l'euro, il nous faudrait payer pour les grecs !" nous dit-il... On ne surenchérit pas, parce qu'on est pas d'accord, il laisse tomber.

    Après Helsingborg, nous prenons la direction de Malmö en longeant la mer Baltique et on découvre avec plaisir qu'il est possible de s'y baigner, c'est à dire que la température de l'eau est tout à fait acceptable pour des bretons. On déjeune à Landskronna au Why Not Café, juste à côté de la forteresse. Après avoir traversé toute la ville de Malmö, nous passons la nuit au camping de Limhamn, avec vue sur le pont qui relie à Copenhague.

    23 juill 11.JPG

    Le lendemain, nous atteignons l'extrême pointe sud de la Suède à Smygehamm. Le lieu attire beaucoup de touristes mais il est nettement moins spectaculaire que Skagen, pointe nord du Danemark (voir ici) A Beddinggestrand, nous nous arrêtons au camping d'où nous repartons dès le lendemain pour 30 kms de voies cyclables protégées, le long de la mer, avec une étape à Ystad... la ville de Kurt Wallander (le fameux commissaire suédois héros de la série TV).

    ystad

    Pour avoir un peu de tranquillité, nous quittons la côte méridionale, partie de la Suède qui est très fréquentée en ce mois de juillet. En plongeant dans l'intérieur des terres, nous découvrons une Suède très rurale, beaucoup de cultures, du blé, des maraichers, des élevages, de petites villes comme Tomelilla, St Olov avec à chaque fois, une église et souvent le clocher en bois à côté de l’Église. Nous repérons aussi très vite les cimetières comme des endroits agréables pour pique-niquer : tranquillité, calme, de l'eau et même très souvent des toilettes (irréprochables).

    eglise, suède

    J'insiste pour que l'on fasse un détour vers le site de Stevenshuvud (la tête de Stevens) réputé pour le panorama. En arrivant sur le site, un trail de  quelques kilomètres est signalé, un sacré raccourci pour atteindre Kivik et pas de problèmes pour les cyclistes, nous assure un animateur sur le site. Il n'a pas vu nos vélos chargés, ni la remorque. On avance, le trail devient de plus en plus difficile mais on s'obstine. On refuse de faire demi-tour même devant l'amoncellement de cailloux toujours plus gros. Finalement, il nous faut décrocher les sacoches, dételer la remorque, porter le chargement puis les vélos sur 2-3 kms et cela nous a pris 2 heures.

    suède, vélo, cyclo, camping, voies cyclables

    Samedi 27 juillet, fin de la première semaine de vélo, on retrouve le "Cykelsparet", puis une voie cyclable sur une ancienne voie ferrée entre Torparebron et Maglehem. Sur la place du village, un petit comptoir avec des framboises, des cassis, groseilles, lavande, plants de perlagonium, courgettes, oeufs, oignons et personne ne surveille. On paie, on met l'argent dans la boite. La Suède nous étonne, quel pays tranquille !

    A Vittskövle, le château se reflète dans l'eau et nous offre la vue de son grand corps de bâtisse en briques rouges, une tour ronde surmontée d'un dôme. L'étape du soir nous permet de découvrir Kristianstad, une ville surnommée Lille Paris, c'est à dire le petit Paris, de larges avenues et quelques bâtiments colorés. Nous nous offrons le luxe d'une bière dans un bar, luxe car la bière est taxée comme tous les alcools en Suède ; de plus le taux de la taxe s'élève en même temps que le degré d'alcool.

    chateau, suede

    De Kristianstad, on passe Fjälkinge, Kiaby et Nymolla, ville de contrebande du XIXe (contrebande de tissus, soie, coton, puis à partir de 1930 contrebande d'alcool). Nous finissons la journée à Pukairt, camping coincé entre l'autoroute et le bord de mer, nous y rencontrons 2 familles venues de Suisse, à vélo avec 5 enfants, un follow-me, une remorque, un tandem... Une super ambiance dans l'équipe, on essaie de les convaincre de proposer un montage vidéo au festival CCI (un jour peut-être...)

    Le lendemain, nous prenons des directions opposées. Eux vers Trelleborg pour un retour en ferry vers l'Allemagne, alors que nous poursuivons la route le long de la côte escarpée. Alors que nous croisons de nombreux cyclistes portant un fanion numéroté, nous comprenons que c'est la semaine cyclotouriste en Suède. 400 engagés, nous croisons même un français venu en camping-car pour participer à l'événement.

    Et la météo, me direz-vous ? Si je n'en ai pas parlé, c'est qu'il n'y avait rien à dire jusqu'à aujourd'hui. Un temps superbe et beaucoup de soleil contrairement à tous les pronostics (la Suède en vacances et à vélo, vous êtes fous ou complètement inconscients, bah c'est vrai vous aimez les pays froids). Mais aujourd'hui 30 juillet, il pleut depuis 6 heures du matin et il faut plier la tente mouillée. Nous rangeons à part le double-toit dans une sacoche, Michel ayant fait le choix judicieux d'un modèle de tente où l'on peut séparer le double-toit et l'intérieur de la tente. On roulera toute la journée sous la pluie : détour par le fjord d'Östre sur une piste nommée Bräkneleden, passage à Ronneby et un arrêt au Radehus Café, c'est à dire au café de l'ancienne mairie. Après un détour volontaire pour éviter la presque-île de Karlskrona (très touristique), la soirée au camping de Gängletorp est pluvieuse. Le lendemain matin, atmosphère toujours pluvieuse, un orage magnifique nous contraint à attendre l'éclaircie dans la salle commune du camping.

    Beau temps revenu, nous roulons dans la forêt et pique-niquons près d'un kiosque aménagé où l'on trouve en libre service fraises, framboises, tomates et même des glaces. L'étape du soir à Kristianopel nous permet de découvrir le camping établi dans une ancienne forteresse. Et bientôt se profile sur la côte est de la Suède, la ville de Kalmar. Rues pavées, vieille ville, cathédrale, château. De Kalmar, on embarque avec les vélos sur un petit ferry en direction de l'île d'Öland. Inquiétude, est-ce un bon choix au regard de l'attrait touristique de l'île ? Il s'avère que passé l'embarcadère de Färjestaden où s'agglutinent les touristes, vers le sud, la circulation à vélo est facile. On traverse Morbylånga puis arrivée à Degerham, Arvisk où se trouve un camping très bien équipé. A notre surprise, il y a peu de monde sur ce camping en bord de mer. En soirée, la baignade dans la mer Baltique et seuls face aux éoliennes en pleine mer nous fait apprécier pleinement notre choix.

    En ce matin ensoleillé, la route nous mène vers le sud de l'île d'Öland. A l'extrémité, les terres ont été confisquées autrefois au profit d'un roi. Un mur barre toujours l'île d'est en ouest (sur environ 5 kms) dans le but de contenir le gibier réservé. Partout sur cette partie de l'île, c'est l'alvaret, un paysage étonnant car dépourvu de végétation.

    suède, vélo, cyclo, camping, oland, alvaret

    Deux autres journées à vélo sur l'île nous conduisent successivement à Ralla près d'Ekerum dans un camping semi-industriel (450 emplacements en bord de mer) puis à Lotorp dans un camping 5*. Les campings sont chers en Suède, mais on finit par comprendre que les vacances d'été se terminent pour beaucoup de suédois début août, donc les tarifs ont tendance à baisser. Dans le nord de l'île d'Öland, on repère dans une "Gårdsbutiken" des spécialités à base d'un petit fruit orange que l'on finit par identifier comme l'argousier (havtorn en suédois).

    Après 4 jours et demi passés sur l'île, une traversée de 2h30 en ferry nous permet de rejoindre Oskarshamn. A partir d'Oskarshamn, nous abandonnons notre objectif initial d'atteindre Stockholm (il reste environ 250 kms). Le retour prévu en train à partir de Stockholm s'avèrant complexe car les trains de grande ligne n'acceptent pas les vélos. Il nous reste une dizaine de jours pour revenir vers Copenhague en traversant la Suède d'est en ouest. Ce sera une occasion de découvrir les lacs intérieurs avec une inquiétude : rencontrerons-nous les moustiques dont on nous a tant vanté les mérites ?

    Les premiers dénivelés du voyage se profilent, montées et descentes se succèdent et la carte nous indique une altitude de 200 m ! La région autour de Nybro est réputée pour les souffleries de verre et cristal. Après un arrêt à l'ancienne gare de Skruv transformée en café, puis une halte devant une étrange maison abandonnée en forêt, l'étape du soir sera Linneryd au bord d'un lac.

    a09 aout 11.JPG

     

     Entre Timgsryd et Olofstrôm, le lac de Mien est l'un des plus anciens de Suède. Ce lac immense s'est développé à la suite d'un impact de météorite. Selon la légende, le nord du lac abrite des grottes dont l'entrée se situe au-dessous du niveau de la mer. Mais attention, un gardien géant veille sur l'entrée des grottes, on le reconnait à sa couronne surmontée d'un énorme poisson.

    a10 aout 11.JPG

    Au camping d'Olofström (implantation Volvo), les douches nous réservent une surprise. Comme dans beaucoup de campings, la douche est payante. Mais là où ça se complique, c'est que le monnayeur est à l'extérieur de la douche à une dizaine de pas. Il faut 1KR pour 3' d'eau chaude, mais on peut pas mettre d'avance 3 pièces de 1KR. Il faut donc sortir de la douche tout nu (pas le temps de s'enrouler dans une serviette), remettre 1KR dans le monnayeur, se dépêcher car le temps commence à courir mais pas trop si on vient juste de se savonner pour ne pas glisser...

    Après l'étape d'Olofström, de Nasum à Immeln, les anciennes voies ferrées ont été reconverties en voies cyclables. La "Banvall" suit son cours dans un paysage vallonné et bordé de vergers. A Immeln, bière à la main, nous contemplons une cabane rouge perdue dans les sapins au bord du lac.

    4e semaine de voyage en Suède, et nous atteignons Hassleholm. Lassitude ou envie de changer de paysage ? Nous nous renseignons à la gare. La liaison vers Helsingborg est en travaux, il faudrait prendre le bus, ce qui est difficile avec les vélos. Ce sera donc un retour direct vers Copenhague en quelques heures. Et la fin du voyage au camping de Copenhague.

    La fin du voyage ? déjà ? oui et non car nous restons à Copenhague le temps de visiter le FabLab à la maison de la culture de Valby, de rendre visite à un ami de Cycling for Libraries, puis de parcourir la ville à vélo d'est en ouest avec une facilité de déplacement qui nous enchante.

     

     

     

  • Gastronomie et voyage à vélo

    La question récurrente des non-initiés au voyage à vélo : au fait, mais vous mangez QUOI en voyage ? Pour répondre à cette question, observons les photos rapportées de notre dernier voyage en Suède.

    suède, sandwich crevettes

    Là c'est le deuxième jour, on s'est arrêtés dans un petit resto et on a commandé un sandwich crevettes qui a l'air très appétissant. Le problème, c'est qu'on s'est aperçus par la suite que le même sandwich est servi à peu près partout et qu'il existe très peu de variantes. Exit le sandwich crevettes et feuille de laitue.

    suède, camping, nourriture

    Sur notre petit réchaud, on arrive à cuisiner quelques légumes : carottes, tomates, champignons, pois gourmands. On trouve très facilement ces légumes soit dans les supérettes ouvertes tous les jours (parfois jusque 21 heures), soit en bordure de route dans des stands non surveillés (on choisit et on met les sous dans la boite). Du coup, on en fait notre menu favori, on prépare le soir une grande quantité, et on garde le reste pour le pique-nique du lendemain midi.

    courgettes suède

    La partie sud de la Suède est une région maraichère, les champs de fraise par exemple sont tellement répandus que nous en avons fait notre dessert préféré surtout avec de la crème fraiche en alternance avec les framboises qui se cueillent sur les bords de route.

    escargot de suède

    Là c'est une fausse piste, on ne mange pas d'escargot de Suède.

    suède, gateaux

    Pause goûter avec croissant, gâteau à la rhubarbe et biscuits. Les lieux touristiques, les musées, les châteaux offrent presque toujours un lieu pour se restaurer. Ce ne sont pas vraiment des restaurants, mais c'est en général moins cher, et si on a très faim le sandwich crevettes sera toujours proposé au menu.

    Comme nous n'avons pas (encore) de frigo dans nos sacoches de vélo, tous les jours nous devons trouver une supérette pour acheter du lait, des yaourts, de la crème fraiche (pour les fraises), des œufs ou du jambon. Dans le fond de nos sacoches, nous avons un paquet de riz et des pâtes en cas de pénurie. Tant que la situation n'est pas désespérée, on n'y touche pas et généralement ces provisions de secours reviennent en France intactes.

    café, fika, suède

    Et pour répondre à la question de Gilles (fidèle supporter de ce blog depuis les origines), j'ai bien regardé toutes les photos prises (au moins 500) en particulier lors des pauses repas et j'en déduis que nous avons surtout bu du café et du thé. Voici donc l'unique bière que nous avons bue en Suède.

    biere suède

  • Suède à vélo 2

    Avant de parcourir la Suède à vélo, j'avais dans l'idée que nous allions découvrir de grandes forêts de sapins, entrecoupées de lacs, entrevoir des rennes ou des élans. Certains suggéraient gentiment que nous allions surtout affronter des hordes de moustiques. Les moustiques ont été présents mais nettement moins féroces que les moustiques écossais et les seuls élans que nous avons pu apercevoir nous ont un peu déçus.

    a03 aout 28.JPG

     

    Contrairement à toutes nos prévisions, le temps a été très chaud. Nous avons même pu nous baigner à plusieurs reprises dans la mer Baltique. La côte méridionale de la Suède est très fréquentée, les vacanciers sont nombreux à venir en vacances en Scanie, la province du sud. Malgré l'affluence de touristes, nous n'avons jamais eu de problème à trouver une place de camping en suivant l'itinéraire de la mer Baltique.

    Nous avons passé 4 jours sur l'île d'Öland, une île très touristique. Nous l'avons beaucoup apprécié car il suffit de parcourir quelques kilomètres à vélo pour se retrouver dans la nature et découvrir de superbes paysages. De plus, on peut trouver des campings qui ne sont pas surpeuplés même en bord de mer.

    suède, vélo, cyclo, camping, oland

    camping Arvisk, près de Degerham, île d'Öland

    L'île d'Öland se parcourt facilement à vélo, la partie sud est très sauvage (Alvaret), l'absence d'arbres, la rareté de la végétation lui donne un caractère un peu étonnant pour un paysage scandinave.

    suède oland

    Nous avons fait un tour complet de l'île (140 kms de long) découvrant au hasard des routes l'un des 300 moulins qui tournent sur eux-mêmes, le mur de Gustav ou la forteresse d'Eketorp.

    moulin, suède, oland

    a03 aout 20.JPG

    Mur de Karl Gustav

    suède, erktop, oland

    Fort d'Eketorp

    Cette balade de 4 jours sur l'île d'Öland a été comme une parenthèse pendant ce voyage en nous faisant découvrir une Suède que nous ne pouvions pas imaginer.

    suède, oland, vélo

  • Suède à vélo

    Retour de Suède où nous avons passé 4 semaines à vélo et premières impressions de voyage.

    La Suède est un pays idéal pour le voyage à vélo. On trouve de nombreuses voies cyclables, voies vertes, circuits balisés. Ainsi, nous avons suivi alternativement "the Baltic Sea Cycle Route" ou route de la mer Baltique (EuroVélo 10), le Cykelspåret, Banvallsleden ou Sverigeleden, et nous avons toujours été très tranquilles. Peu de circulation automobile sur ces itinéraires et des voies séparées pour les cyclistes dans les zones urbanisées. La cohabitation avec les automobilistes est extrêmement respectueuse. Le cycliste a pratiquement toujours la priorité lorsqu'il croise une route, la voie cyclable ne s'interrompt pas, ce sont les automobilistes qui s'arrêtent. On a vu des automobilistes attendre patiemment que l'on se décide à traverser la route alors que nous étions encore indécis sur l'itinéraire à suivre et que nous avions le pied à terre.

     

    suède, vélo, cyclo, camping, voies cyclables

    cykelsparet

    Grâce à ces réseaux balisés, on va de villages en villes, on découvre des châteaux, des ruines, des lacs, des forêts, des églises, des moulins, des vestiges de l'époque viking.

    chateau, suede

    Par chance, la météo a été particulièrement favorable : nous n'avons eu que très peu de pluie contrairement à ce que nous avions envisagé compte tenu d'un premier séjour en Suède qui avait duré... 2 jours. Découragés par la pluie, nous avions fait demi-tour vers le Danemark plus ensoleillé.

    Les campings sont assez nombreux dans le sud du pays, provinces de Scanie, Blekinge et Småland. Nous n'avons jamais réservé d'avance puisque nous improvisons l'itinéraire au jour le jour. On trouve toujours de la place pour une tente et 2 cyclistes, même dans les régions touristiques comme l'île d'Öland ou dans les grandes villes comme Malmö. Généralement les campings sont équipés de lave-linge, sèche-linge, four micro-ondes, réfrigérateur, barbecue, piscine ... pour ceux qui en ont besoin !

    suède, vélo, cyclo, camping, voies cyclables

    Dans cette partie méridionale de la Suède, on trouve très facilement des supérettes pour s'approvisionner. Du coup, nous avons très peu de réserves dans nos sacoches, car ces supérettes sont ouvertes tous les jours jusque 20h00 ou 21h00 y compris samedi et dimanche. Dans le sud, de très nombreux stands sont installés au bord des routes avec framboises, fraises, courgettes, oeufs, confitures. Personne ne surveille ces stands en libre-service, chaque acheteur place l'argent dans une boite et note sur un cahier ce qu'il a acheté !

    suéde

    Pendant ces 3 semaines, nous avons parcouru plus de 1400 kms à vélo et nous avons surtout apprécié le contact avec la nature et les bords de mer, le calme et même le silence, les lacs, les forêts de sapins, les oiseaux et les petits animaux mais on n'a jamais vu de rennes malgré les panneaux qui l'annoncent. Voici pour les toutes premières impressions. D'ici quelques jours, on reviendra sur l'itinéraire suivi et les découvertes de ce pays.

    suède, vélo, cyclo, camping, voies cyclables

     

    suéde, voyage, velo, camping, 2013

  • Naissance d'un livre

    Lorsqu'on est bibliothécaire, on lit toute la journée, c'est bien connu. On passe aussi un temps fou à classer les livres, à les ranger et à faire les gros yeux à tous ceux qui osent abimer les livres (corner les pages, poser un livre à l'envers, tirer un livre par la coiffe ou pire commenter au stylo bille les passages d'un livre).

    Bref, après une journée bien remplie à la BU, comme j'ai beaucoup lu, j'ai encore plein d'énergie. Je m'étais donc laissée convaincre de donner un coup de main à l'association Cyclo-Camping International (une association d'un millier d'adhérents tournant constamment à vélo sur toutes les routes du monde). Du moment où j'ai murmuré "Si vous voulez quelqu'un pour coordonner", je me suis retrouvée aussitôt coordinatrice générale d'un projet pharaonique dont je ne savais plus très bien où étaient les limites et avec une contrainte de taille : comment coincer un cyclovoyageur quelques heures pour lui faire écrire un article sur son expérience du voyage à vélo avant qu'il ne s'échappe vers un autre voyage ?

    Pourquoi rééditer le manuel, le MVV (nom de code pour Manuel du voyage à vélo), demandent certains... ? et bien, parce que Joseph le souhaitait... il pensait que le manuel édité en 2008 ne répondait plus exactement aux questions que pouvaient se poser les candidats au voyage à vélo. Il fallait informer sur les nouveaux vélos (couchés, pliants, tandem mixte, tricycle), sur le matériel qui évolue sans cesse (GPS, tablettes, matériel de camping), sur les conditions du voyage et tout ce qui permet de réussir un voyage à vélo au XXIe siècle ! Joseph n'est plus là mais nous lui avions promis que le MVV sortirait en 2013.

    C'est donc avec un grand plaisir que je peux annoncer la sortie du Manuel du voyage à vélo par l'Association Cyclo-Camping International. Ce manuel a mobilisé des rédacteurs, des coordinateurs, une dessinatrice, une graphiste, des photographes, des relecteurs, une secrétaire de rédaction, un bibliophile, une coordinatrice générale (c'est moi), des conjoints adorables qui n'ont jamais jeté l'éponge.

    On n'a pas compté les heures de travail, les conférences téléphoniques, les week-ends de coordination en Poitou-Charentes et en Aquitaine... mais on est tellement content qu'on a arrosé ça le week-end dernier comme il se doit.

    Une mention spéciale à flblb, l'éditeur poitevin au nom imprononçable, qui a réalisé la maquette et avec qui nous avons eu vraiment beaucoup de plaisir à travailler.

     manuel du voyage à vélo 2013

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Bref, dépêchez-vous de l'acheter. On ne voudrait pas vous faire peur, mais il n'y en aura peut-être pas pour tout le monde. Et puis, tant qu'à en faire venir un exemplaire dans votre région, achetez-en deux car vous aurez certainement envie de l'offrir à quelqu'un.

    Tous les renseignements (le prix, les frais de port, le sommaire et quelques extraits) sont sur le site de CCI, le site des voyageurs à vélo 

  • Vilnius à vélo

    De la visite de Vilnius, capitale de la Lituanie, nous retiendrons bien entendu la cathédrale et son beffroi, la république autonome d'Uzupis, l'Université fondée au XVIe siècle, mais nous avons aussi observé au détour des rues :

    - un mariage à vélo

    mariage, vélo, vilnius

    - le street art

    vilnius, vélo, énergie

    - une piste cyclable peu pratique

     

    vilnius, pistes cyclables

     


    Et puis, nous avons participé au départ de Cycling for Libraries n°2 à Vilnius.

    lituanie, vilnius, cyc4lib

  • Intermède

    Merci à AnSo (non pas toi AnSO la maman de Marius mais une autre) de m'avoir fourni l'anecdote du jour. Entendu sur une émission TV appelée "Le grand concours", à la question "Quel nom donne-t-on à des touristes qui choisissent de parcourir une région à vélo ?" Selon JP Foucault à qui l'on posait la question, la réponse est : "des fous furieux" à environ 01:38:00 de la vidéo ci-dessous. Il reste du chemin à parcourir !