Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • A quand une loi sur l'obligation de l'affichage de la réalité des prix?

    Un p'tit lien vers une p'tite photo bien sympathique que nous a envoyé un des enfants.

    http://www.lelombrik.net/images/48400/pompe-ecolo.html

    Si toutes les pompes de France et de Navarre affichaient cette réalité des prix, il y aurait sans doute moins d'automobilistes et plus de cyclistes.

    Bon vélo à tous.

  • Soutenez Claude.

    Si vous voulez aider l'ami Claude à concrétiser son rêve de vélo et de pain, et en retour vous faire rêver aussi, participez d'un euro ou de plusieurs à la collecte Bike for Bread

    Toutes les informations par le lien.

    Le budget est sommes toutes modeste et la solidarité des milliers de lecteurs de Vocivelo devrait rapidement arriver à le boucler.

  • Vilnius à vélo

    De la visite de Vilnius, capitale de la Lituanie, nous retiendrons bien entendu la cathédrale et son beffroi, la république autonome d'Uzupis, l'Université fondée au XVIe siècle, mais nous avons aussi observé au détour des rues :

    - un mariage à vélo

    mariage, vélo, vilnius

    - le street art

    vilnius, vélo, énergie

    - une piste cyclable peu pratique

     

    vilnius, pistes cyclables

     


    Et puis, nous avons participé au départ de Cycling for Libraries n°2 à Vilnius.

    lituanie, vilnius, cyc4lib

  • Intermède

    Merci à AnSo (non pas toi AnSO la maman de Marius mais une autre) de m'avoir fourni l'anecdote du jour. Entendu sur une émission TV appelée "Le grand concours", à la question "Quel nom donne-t-on à des touristes qui choisissent de parcourir une région à vélo ?" Selon JP Foucault à qui l'on posait la question, la réponse est : "des fous furieux" à environ 01:38:00 de la vidéo ci-dessous. Il reste du chemin à parcourir !

  • A la recherche de Frank Zappa

    La suite... demande AnnSo avec impatience. Donc, nous pédalions en direction de Vilnius. Déjà environ 300 kms derrière nous depuis la Pologne, une centaine encore avant d'arriver à Vilnius, capitale de la Lituanie et toujours à la recherche... d'un camping. Avec les précieux conseils d'une charmante jeune fille à l'office de tourisme d'Alytus, nous partons confiants vers un agrotourism (camping à la ferme) dont nous avons l'adresse. Et nous nous projetons dans la soirée que nous passerons au bord d'un lac, une bière à la main, quelques spécialités locales à déguster après une bonne douche. Il a fait chaud toute la journée, les routes sont poussièreuses... bref nous nous perdons, l'adresse est imprécise, on nous renseigne mais on nous envoie dans une autre direction ;

    lituanie, camping, alytus

    il est 21h lorsqu'un agriculteur nous repère errant dans des chemins de sable et poussant nos vélos, il nous fait de grands signes et après quelques explications (on ne parle pas la même langue nous français lui lituanien) : on finit par dénicher notre hébergement. On ne dénoncera pas l'imposture mais disons que c'est un peu roots malgré le panneau annonçant que l'équipement a reçu des financements de l'Union européenne. La propriétaire de l'agrotourism (qui nous fait payer tout de même 7 euros par personne) nous indique l'étang en guise de salle de bains.

     

    lituanie, camping

    Le lendemain, nous repartons... à la recherche de Frank Zappa. Nous l'avons lu dans le guide des pays baltes : à Vilnius, se trouve un buste sculpté du musicien américain.

    zappa

    La route entre Trakai et Vilnius est en travaux, la circulation à vélo est difficile. Nous peinons à trouver la possibilité d'entrer dans la ville sans passer par l'autoroute. Un cycliste rencontré par hasard nous guide dans de petits chemins. Puis l'entrée dans Vilnius passe par les banlieues tristes, immeubles gris et boulevard à la circulation intense qui nous agresse. Cette vision des banlieues contrastera avec le centre historique de Vilnius parfaitement conservé.

    A Vilnius, nous aurons une journée de repos avant le départ de Cycling for Libraries. Nous avons une chambre dans un hostel et là, nous faisons la connaissance de Palash, étudiant indien, un master de chimie, et en spécialité info-doc à Helsinki. Il participera comme nous au Cycling for Libraries. Nous retrouvons aussi Julia et Andrey, tous deux viennent de Tchéliabinsk en Russie.

    lituanie, vilnius, cyc4lib

    D'ici quelques jours, nous pédalerons en compagnie d'une centaine d'autres bibliothécaires venus du monde entier : 600 kms à vélo pour rejoindre Tallinn. Quelles surprises nous réservera ce Cycling for Libraries n°2 ? à suivre...

  • Lituanie (la suite)

    Au précédent épisode, nous entrions en Lituanie vers 17h00 à la recherche d'un camping pour passer la nuit. Notons qu'un trajet direct depuis Vilnius nous aurait fait passer par la Biéolrussie. N'ayant pas de visa pour ce pays, nous longeons donc la frontière biéolorusse avant d'entrer en Lituanie par un chemin de forêt.

    Comme nous ne prévoyons jamais d'étape à l'avance, nous nous en remettons... au hasard... c'est à dire soit à une indication d'un camping sur la carte (indication qui peut s'avérer fausse), une information de l'office du tourisme ou des commerçants que nous interrogeons. Parfois, lorsqu'on a déjà fait 70 kms et qu'on apprend qu'il faut en faire 20 de plus pour trouver peut-être un camping, on envie ceux qui ont un camping-car. Mais non pas du tout c'est une blague, on ne les envie pas du tout, on continue à pédaler dans la joie et la bonne humeur.

    frontiere, lituanie, pologne

    La première étape en Lituanie a été assez chanceuse : un camping est signalé sur la carte près de Seirijai à environ 30 kms de la frontière. Nous y débarquons à 21 heures : coup de chance, la réception est encore ouverte (cela nous donne une petite chance de pouvoir acheter une bière pour la soirée) et de plus, ils acceptent un paiement en euros, ce qui nous arrange car nous n'avons pas encore trouvé de distributeur. La Lituanie comme la Pologne et la Lettonie ne sont pas dans la zone euro.

    Nous roulons sans difficulté car le relief est peu valloné, en revanche les routes sont rarement goudronnées comme en Pologne. Parfois, les routes pavées de grosses pierres rondes nous obligent à pousser les vélos chargés.

    lituanie

    lituanie

     

    lituanie, bibliothèque

    Nous poursuivons notre route vers Vilnius, mais arriverons-nous à temps pour le départ de Cycling for Libraries ? à suivre