Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Stationnement vélo campus

    Le campus de Poitiers a la chance de disposer d'un domaine universitaire assez étendu. Entre chaque bâtiment, de grands espaces verts, des arbres, des prés fleuris l'été contribuent à créer un environnement très agréable. Hélas, il y a aussi de multiples routes pour desservir tous ces bâtiments. Résultat, cela engendre de très nombreux déplacements... en voiture et particulièrement à l'heure de midi à partir des lieux d'enseignement ou de la bibliothèque vers les restaurants universitaires. Il suffit de voir les abords du restau U à midi où les trottoirs sont systématiquement encombrés de voitures stationnées. Malheur à celui qui a fait le déplacement à pied, généralement il ne lui reste que la chaussée!

    Le trajet de la bibliothèque universitaire vers le restaurant du personnel fait 1,3 kms. De quoi décourager certains qui préfèrent prendre leur voiture plutôt que marcher à pied. Bien que le parking prévu juste devant ce restaurant du personnel soit souvent plein à craquer, il est moins fatiguant de chercher une place plutôt que de marcher (en moyenne 1,5 kms).


    Agrandir le plan

    Le vélo serait une bonne alternative pour circuler sur le campus. Mais il faudrait accepter d'installer devant CHAQUE bâtiment un vrai parking à vélos.
    Hélas, ce n'est pas le cas et les 3 vélos ci-dessous stationnés sans point d'attache (risque de vol et stationnement dans le passage piéton) démontrent que la question n'est toujours pas prise en compte dans un plan de déplacement campus. Si ce plan de déplacement existe ou voit le jour, je serais vraiment intéressée de voir comment sera réglé le problème.

    stationnement_campus_2.jpg

  • Week-end Vocivélo

    Ca y est, les jeux sont faits : le week-end Vocivélo aura lieu en … Brenne !
    Mais c'est où ça ? demanderont les non voyageurs, Et comment on y va ?, demanderont les inquiets Et où on dort ? demanderont les anxieux, Et qu'est-ce qu'on mange demanderont les gourmands, et bien pas de panique, il y a réponse à tout cela dans la préparation:
    C'est quand ? Départ de Poitiers en voiture samedi 23 mai à 9h00 et vers 10 h du Blanc pour les premiers coups de pédale, retour à Poitiers dimanche 24 dans l'après midi.
    C'est où ? Traversée du Parc Naturel Régional de la Brenne, départ à vélo du Blanc, de l'extrémité de la voie verte sur l'ancienne voie de chemin de fer (pentes douces et site protégé accessible uniquement aux cyclistes, piétons et rollers) pour une arrivée près de Moébecq au cœur de la campagne, des lacs et de la nature. Pas besoin de boules Quies pour la nuit !
    Où on dort ? Fidèle à leur esprit d'aventure (hum !) l'équipe Vocivélo vous invite à dormir sous la tente MAIS comme tous nos supporters ne sont pas (pas encore ?) des inconditionnels du camping, nous avons aussi pensé à eux et aux jeunes parents de très jeunes enfants par exemple et réservé un gîte pouvant accueillir 6 personnes . Par contre il vous faudra réserver si vous tenez à coucher dans un lit. Premiers réservés , premiers servis. Les places sont limitées.(Nous demanderons simplement que chacun vienne avec son sac de couchage pour éviter les frais de blanchisserie et de repassage).
    Comment je me transporte jusqu'au Blanc ? Quelques uns de nos supporters possèdent quand même un véhicule à moteur (une bagnole quoi) et il nous suffira d'organiser un co-voiturage . Ca ne devrait quand même pas poser de difficulté.
    Et mon vélo ? Eh oui, parce qu'il faut venir avec son vélo, et si possible en bon état ! Là encore pas de problème, quelques automobilistes possèdent des porte-vélo pour mettre sur leur véhicule, et l'équipe Vocivélo s'organise pour avoir une remorque à vélo pour ce jour là. Pas de panique, votre chouchou sera chouchouté pendant son transport.
    Et qu'est-ce qu'on mange ? Chacun se charge de son pique-nique pour le samedi midi. Pour le samedi soir, nous prévoyons de se concocter un plat commun du type couscous ou spaghettis bolognaises . Si quelqu'un a des idées et/ou du talent , qu'il se fasse connaître. Le seul souci qui nous reste est le pique-nique du dimanche car les magasins sont rares où nous allons. Prévoir une journée de jeûne ? A priori non, on devrait quand même pouvoir assurer !
    Et qu'est-ce qu'on boit ? Là, l'équipe Vocivélo, c'est bien connu, ne buvant que de l'eau, nous laissons à chacun le soin de s'organiser. Attention toutefois, il faudra porter sur vos bicyclettes vos affaires, donc il serait bien de limiter les quantités de caisses de boissons. Et puis nous ne partons que pour 2 jours !
    Est-ce qu'il faut obligatoirement venir à vélo ? Bien que le but soit de convaincre les irréductibles de la voiture qu'il n'y a pas que ça dans la vie, nous acceptons que quelques personnes nous rejoignent directement sur les lieux du gîte avec leur voiture. En fait, nous souhaiterions même qu'il y ait un ou deux volontaires ça nous aiderait à transporter les courses plus peut-être quelques affaires et surtout, ça nous serait utile pour aller chercher les croissants dimanche matin ! Le ou la volontaire se faire connaître SVP.
    Et combien ça coûte ? Etant donné que l'on va circuler à vélo, que le gîte nous est gracieusement offert, que l'on va boire de l'eau, le séjour ne devrait pas nous revenir très cher. C'est une façon aussi de montrer que l'on n'a pas besoin d'être riche pour partir de quelques jours à quelques années à vélo pour des vacances fantastiques.

    Carte Gilles.jpg

  • Cycliste et téléphone

    J'apprends qu'un de nos lecteurs les plus assidus a été réprimandé ce matin alors qu'il circulait à vélo ... en téléphonant.
    Son téléphone sonne : il se contorsionne pour l'attraper dans la poche intérieure de son blouson, il ne le trouve pas, zut, il cherche dans la poche arrière de son pantalon, rien puis il se souvient que le téléphone est dans son sac à dos, il attrape son sac, défait la fermeture éclair, réussit à attraper son téléphone, tout cela de la main droite et sans lâcher son guidon de la main gauche. Il pense qu'il est protégé sur la piste cyclable, mais sa trajectoire irrégulière finit par intriguer les motards qui le dépassent et l'interpellent.

    Décidément, le sort poursuit ce cycliste : il vient de se remettre très assidument au vélo en ville, sa voiture l'ayant définitivement lâché entre Angoulême et Poitiers. Aurait-il conservé quelques réflexes d'automobilistes consistant à penser que l'on peut téléphoner tout en conduisant?

    cycliste téléphone.JPG






  • Festival du voyage à vélo

    L'envers du décor

    Cette année je ne vous raconterai pas les films visionnés au festival de cyclocamping international. RIEN, vous ne saurez rien de mes coups de cœur, de mes déceptions, de ce qui m'a fait rêver...

    Pourquoi??

    Tout a commencé 2 mois plus tôt quand Michel m'a dit "Cette année on va donner un coup de main au festival" Moi : "Comment ça ON? Toi mais pas moi. Moi, je veux voir les films, je veux pas faire bénévole"

    Et voilà comment je me suis retrouvée samedi dès 9h00 cherchant ma place de bénévole novice parmi les autres bénévoles (120 en tout) s'activant avant l'ouverture du festival. Finalement, c'est derrière le comptoir à pâtisserie que j'ai pu observer les coulisses du festival. Les pâtisseries : un vrai dilemme pour moi qui n'arrive pas à perdre 300 grammes après 1000 kms à vélo. Alors que dire après un week-end au festival du voyage à vélo où l'activité principale consiste à regarder d'autres pédaler autour du monde? D'autant plus que le contrat de bénévole ne précisait pas s'il fallait tester chaque variété proposée : Paris-Brest, mille-feuilles, tartes au citron, brownies, pudding à la cerise...

    Bref, Michel a beaucoup travaillé restant très présent derrière le comptoir à pâtisserie et moi un peu moins, m'éclipsant chaque fois que possible pour assister aux films et diaporamas. Entre chaque séance (5 dans la journée de samedi et 4 dimanche) spectateurs, techniciens, projectionnistes et exposants viennent se restaurer. Je deviens très adroite dans l'art de vanter la tartelette au citron ou le flan aux abricots, de faire tenir un paris-brest sur une assiette en carton ou de gérer la pénurie de tarte au citron. "Non plus de tarte au citron mais je vous conseille le flan aux abricots. Tout le monde l'a trouvé excellent." Je repère les gourmands qui reviennent plusieurs fois, les raisonnables, les indécis...

    Joëlle qui orchestre l'intendance du festival s'inquiète de voir les stocks diminuer rapidement. Je jure que je n'ai pas aidé à l'écoulement des stocks, tout au plus j'ai craqué pour un mille-feuilles et s'il ne restait plus de pâtisseries à 16h30, je n'y suis pour rien.

    Je profite des pauses pour engager la conversation avec mes voisins de comptoir : à droite les salades et les sandwiches, à gauche les boissons et le café. On échange devinez quoi? des impressions de nos voyages à vélo.


    Avec ces quelques photos prises en marge du festival 2009, j'ajoute que je n'ai pas regretté de fréquenter les coulisses parce que j'ai rencontré plein de cyclovoyageurs CCistes sympas.


    collage1.jpg

  • Y'a encore un connard qui a mal garé sa voiture !

    Ce matin, stupeur, en voulant aller au boulot comme d'habitude, quasi impossible de sortir le vélo du garage rapport à la voiture qui laissait à peine de quoi faufiler le vélo entre le mur et la voiture! Là c'est un peu fort de fort et mon sang n'a fait qu'un tour: "il va me le payer, pas question qu'il s'en sorte ainsi !" et daredare je remonte à la maison , j'attrape un gros feutre et je redescend lui assener en plein pare-brise une sentence dont il se souviendra encore bien longtemps après avoir abandonné la voiture pour raison de sénilité avancée ! Je ne sais plus trop ce que j'ai écrit mais un truc du genre "C'est une voie vélo ici, pas un garage !"
    Un peu calmé, je reprend le vélo et vais d'un cœur plus léger vers ma journée de travail.
    En rentrant ce soir, la voiture avait disparu et tout était calme, le délinquant n'avait semble-t-il pas demandé son reste et avait dû fuir la queue entre les jambes.
    Quelque temps après, Madame Vocivélo rentre de sa journée épuisante de travail (Madame Vocivélo travaille tellement beaucoup, que généralement elle rentre plus tard que moi, alors que la nuit est déjà tombée et que le froid enserre de ses petits bras la ville environnante) mais je m'égare, lors donc Madame Vocivélo rentre et je me précipite pour lui raconter l'histoire du matin et savoir si elle avait eu des nouvelles de l'imprudent, quand, sortant de la voiture, elle se précipite vers moi, me traitant de fou et d'imbécile "Mais tu n'as même pas vus que c'était TA voiture, que tu étais encore dans TON garage et que c'est TOI qui a rentré la voiture hier soir ! J'ai du passer un bon quart d'heure à effacer tes conneries sur le pare-brise et encore, tout n'est pas parti. Je peux te dire qu'à la BU ils se sont bien marré en voyant ça."
    Heu ….
    Moralité n°1, quand on est con , ça ne s'arrange pas avec l'âge, mais là il va falloir me calmer avant que j'en devienne un , de vieux con.
    Ou alors, moralité n°2 :Avant d'écouter ta colère, regarde où tu es !

  • Lire c'est voyager

    Bibliothécaires et cyclistes, voici quelques pistes pour inspirer des bibliographies autour du voyage à vélo :

    - Tout d'abord, un catalogue de bibliothèque spécialisée dans le vélo : celui de l'association "Pignon sur rue" à Lyon. Pour les professionnels, le catalogue est sous PMB. Dès la page d'accueil du catalogue, on trouve plusieurs liens intéressants vers "récit de voyages" ou "voyage à vélo". Par ailleurs, cette bibliothèque analyse le contenu de revues spécialisées telles la revue de CCI (cyclocamping international), Carnets d'aventure et Globe-trotter ce qui permet d'effectuer des recherches sur des destinations très précises ou des auteurs d'articles.

    - ensuite un catalogue plus modeste : le catalogue de l'association Vélocité.86 sur LibraryThing. En fait comme c'est moi qui l'alimente, ça manque un peu de dynamisme. Bon promis, dès que possible, je remets à jour ce catalogue collectif des adhérents de vélocité.86

    - enfin, un blog tenu par un adhérent de cyclocamping international : site d'information sur les parutions de récits de voyages à vélo. Très complet, avec des résumés et des commentaires pour environ une cinquantaine de livres concernant le voyage à vélo.

    De quoi, remplir sa bibliothèque ou constituer un fonds spécifique en bibliothèque municipale.





  • Un rendez-vous pour les cyclo-campeurs

    Le festival international du voyage à vélo a lieu ce week-end 14 et 15 mars à Paris.
    Une occasion de rappeler aux néophytes en quoi consiste ce festival et pourquoi ils peuvent s'y rendre même s'ils ne pratiquent pas le vélo et/ou le camping.
    Non il ne s'agit pas d'un rassemblement de quelques extravagants qui ont fait le tour du monde à vélo et qui tiennent absolument à vous infliger leur diaporama de 2 heures avec commentaires à l'appui : "là c'est moi après avoir traversé le désert du Gobi, crevé 5 fois, mangé des sauterelles."
    Non, vous ne rencontrerez pas des cyclistes en tenue de baroudeur*, ayant oublié de se laver et de se raser depuis plusieurs mois mais plutôt des gars et des filles absolument normaux. Tout au plus, vous aurez peut-être la chance d'apercevoir un mollet nu et encore, si le temps le permet.
    Non CCI ne cherche pas à enrôler de force des candidats à la route à vélo de Nantes à Vladivostok en hiver et en complète autarcie.

    Nul besoin d'être adhérent pour venir assister à ce festival où les films présentés sont de VRAIS films documentaires avec du suspens, de l'émotion, de la poésie, du rire...

    Les exposants, auteurs, éditeurs, journalistes présents ont du temps pour vous rencontrer. Rien à voir avec un salon du livre où vous attendez une heure pour une dédicace d'une minute. L'année dernière, j'ai pu discuter avec le journaliste Raphaël Kraft, auteur de "Un petit tour chez les français".
    J'ai une vraie admiration pour le travail de ce journaliste cycliste. Raphaël Krafft a produit en 2008 une série de reportages "Roue libre" pour France Inter.Il sera présent au festival CCI 2009 pour un débat sur le thème "Voyage à vélo et journalisme".

    Donc, rendez-vous à Paris, Saint-Denis samedi à partir de 11h00. Programme du festival ici (en PDF) Ah au fait, Mr et Mme Vocivelo y annonceront en avant-première les dates et lieu du 2e we CCI en Poitou-Charentes...

    *cyclo-campeurs revenant d'une balade dans le Finistère à la Pointe St Mathieu en 1977...

    Bretagne_ENIB_1977.jpg





  • Résultats concours Logo Vocivélo 5/5

    Bien, maintenant que les prix ont été dévoilés, il faut annoncer les prix:
    Mais ! c'est écrit dans le règlement:
    Le ou les projets retenus se verront offrir en exclusivité par Vocivélo
    * la publication de leur nom et de leur photo sur le blog Vocivélo aux frais exclusifs de Vocivélo;
    * un week-end de 2 jours en cyclo-camping, tous frais payés par Vocivélo au départ de Poitiers pour 2 personnes à une date à choisir en commun.

    Pour le premier gain, nous attendons vos noms, prénoms, surnom, photo et surtout une preuve comme quoi vous êtes bien le géniteur du logo primé.
    Pour le deuxième cadeau, nous vous donnons tous rendez-vous (gagnants et … moins chanceux, et même à ceux qui n'ont pas participé) pour le week-end des 23 et 24 mai 2009, au départ de Poitiers, pour une sortie cyclo-camping-festive. Et pour ceux qui abhorrent le vélo ou le camping ou les deux à la fois, on fera une exception en acceptant une voiture et en sélectionnant un lieu gîte proposant des logements en dur. Inscrivez-vous vite sur le site pour que nous sachions qui prévoit de venir et réservions les logements en conséquence.
    Et sachez que tous ceux qui se seront inscrit pour le Week-End Vocivélo recevront un super hyper souvenir de la mort. DÉCHIRANT qu'on vous dit ! Alors n'hésitez plus et inscrivez-vous !

  • Résultats concours logo Vocivélo 4/5

    Et voici enfin les grands gagnants que tout le monde attend:
    Prix des lecteurs (le n°1 du vote quoi!) : le n° 1 (c'est pas une blague). Logo 12.JPGLà nous n'avons aucune indication du géniteur ou de la génitrice. Ce serait quand même bien qu'il (elle) se fasse connaitre pour recevoir son prix.

    Logo 9.JPGEt enfin, le super grand prix, le top du top, la révélation de ce concours, par décision hyperspéciale du jury, le n° 12 est décoré de l'ordre du plus beau et du plus génial et est classé hors catégorie tant il supplante dans la grâce et la beauté tous les autres projets. Et nous sommes déjà en mesure de vous montrer ici même la photo de ce super gagnant :
    Mic.JPGMonsieur Vocivélo lui-même – Applaudissements –
    Comment ça du favoritisme ? Que néni. Ce n'est tout de même pas de ma faute si depuis …. ans, Mme La Présidente du Jury n'en a que pour moi. J'ai gagné, j'ai gagné ! Et en plus c'est vrai qu'il est beau ce logo. Bande de jaloux va.

    Bien, maintenant que les prix ont été dévoilés, passons au moment le plus important: l'apéritif
    Comment ca non ! Il faut annoncer les prix ?
    Bon OK mais alors, encore un peu de suspens, on attend demain soir pour la remise des prix et en attendant on... prend l'apéro pour fêter ça !

  • Résultats concours Logo Vocivélo 3/5

    Nous en étions donc au:
    Logo 13.jpgPrix du plus photogénique : A l'unanimité le jury a choisi le n° 10 pour son réalisme et aussi sans doute un peu pour les souvenirs de Bretagne qui rôdent autours de ce rond point.
    Prix spécial du juryLogo 22.jpg , réservé aux évènements spéciaux (les évènements spéciaux seront précisés ultérieurement, des tractations sont en cours et nous en pouvons en dire plus à ce jour, cela pourrait nuire aux négociations) : le n° 22 . Bravo à AnSo . Nous attendons maintenant ta photo et ton autorisation pour publier ton image sur Vocivélo.


    Le prix du plus rond: Ceux qui tournent droit quoi ! Et là, 2 projets se partagent le prix : le n° 17 et le n° 5

    Logo 16.jpg
    Logo 1.JPG

    Prix du plus glamour: Mme La Présidente du jury a craqué pour le n° 7. Certains membres du jury ne se voient pas arborer un logo comme celui-là au revers de leur costume, mais bon, c'est elle la chef.
    Logo 8.JPG

    Elle a aussi craqué pour le n° 19 qui arrive donc exaequo mais avec un peu moins de points.
    Logo 18.JPG

    Prix du plus fort: Certainement le plus facile à attribuer: le n° 14 qui représente M Vocivélo dans l'effort (hahaha! )
    Logo 7.JPG

    Et pour faire durer les suspens, la suite et fin au prochain numéro …

  • Résultats concours Logo Vocivélo 2/5

    Nous disions donc "Donc , ont été élus:"
    Prix de la créativité: Le jury a longtemps hésité et beaucoup débattu pour arriver au choix suivant: sont élus ex æquo le n° 21 et le "logo ultime" pour leur recherche tant dans leur réalisation que dans leur conception (même si certains membres du jury n'ont toujours pas très bien compris le sens du Logo ultime et donc se sont un peu braqués contre ce choix– il va falloir le retravailler !).

    Logo 21.JPG
    Logo 23.JPG

    Grand prix de la consolation (y n'ont eu qu'une voix !) les n° 3 , 6 , 23 et 24.
    Logo 3.JPG
    Logo 11.JPG
    Logo 20.JPG
    Timbre K & E.jpg

    Prix de la St Valentin: A celui qui représente sur le même plan M et Mme Vocivélo. Bravo à lui, c'est le n° 16. Là encore le jury a débattu de longues heures , Mme La Présidente refusant de remonter sur un tel engin au grand dam des autres membres du jury ! Logo 15.JPG
    Prix spécial du jury des Violettes: le "Logo Huguette" reconnu par tous comme perfectible mais plein d'idées et surtout de créativité et avec une mention spéciale pour le travail mené.Logo 24.JPG
    Prix du plus beau coloriage : Sans conteste le N° 13.
    - Mince il a été éliminé ? Ah bon ! Ben, on va alors mettre le n° …. heu, 2, voilà, c'est le 2 !
    Logo 10.JPG

    - Mais il est en noir et blanc, pour un coloriage c'est pas terrible !
    - Oui mais justement, comme ça, les enfants et les petits-enfants pourront le colorier. C'est çà l'astuce. C'est le 2 et puis c'est tout!
    Et pour faire durer les suspens, la suite au prochain numéro ....

  • Résultats concours logo Vocivélo 1/5

    Grands résultats du petit essai de concours du grand logo de Vocivélo
    Et oui, nous sommes en mesure de publier en première exclusivité mondiale les grands résultats du concours de logos:
    Tout d'abord les votants : 44 votes ont été enregistrés.
    Beau score ? maigre score ? Cela dépend . Si les 44 votes représentent 44 lecteurs, c'est pas mal pour un petit blog comme Vocivélo.
    Mais si chacun a usé comme le prévoit le règlement d'un droit de vote pour 3 projets, cela ne fait plus que 14,7 votants. Et là ça devient maigre. Le soucis étant le 0,7 ème votant. Qu'il nous contacte rapidement , nous ne comprenons pas comment on peut être une 0,7 personne. Nous espérons quand même que ce n'est pas de notre faute et surtout pas douloureux.
    Enfin, bref, MERCI beaucoup à tous nos lecteurs votants sans qui rien ne serait possible.
    Bon, assez de discours, maintenant les résultats:
    7 projets arrivent ex æquo bons derniers : les n° 4, 8, 9, 11, 13, 18 et 20 et n'ont récoltés AUCUNE VOIX ! Ils sont donc éliminés d'office.

    Logo 2.JPG
    Logo 4.JPG
    Logo 6.JPG
    Logo 5.JPG
    Logo 17.JPG
    Logo 19.JPG

    Parmi les éliminés, au moins 4 ont été proposés par Mme ou M Vocivélo. Nous n'avons donc pas le logo Vocivélo infus ! Nous sommes quand même désolés pour les présentateurs de ces projets qui ont surement passés du temps à les peaufiner..
    On ne va pas passer tous les projets en revue et vous barber avec un palmarès du type moins 10, moins 9, moins 8 ect…
    Donc , ont été élus:
    Mais pour faire durer le suspens, la suite au prochain numéro ....