Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Cyclewest

    Le projet Cyclewest vise à la réalisation d'itinéraires cyclables sur la Normandie, la Bretagne et trois comtés du sud-ouest de l'Angleterre : Devon, Cornouailles et Dorset. Ces itinéraires dont le tracé figure sur la carte ci-dessous devraient être entièrement balisés pour 2013 et praticables le plus souvent en site protégé sur d'anciennes voies ferrées ou voies peu fréquentées.

     

    MAP08.jpg

  • Spécial déménagement à vélo

    Dédicace pour Aurélie qui déménage ce week-end et à qui on a promis un coup de main. Quelle bonne idée !


  • Le Gruffalo existe

    Nous l'avons rencontré cet été sur les routes d'Ecosse :

    gruffalo

    Si vous ne connaissez pas encore l'histoire du Gruffalo, je ne peux que vous encourager à aller voir le film d'animation qui passe en ce moment à Poitiers au théâtre. Plume et Lili qui m'accompagnaient, ont adoré le film.



  • Multimodal à San Diego

    Le multimodal se pratique partout avec plus ou moins de chance selon les pays. Bonne surprise pour nos amis Keath et Heather (correspondants pour Vocivélo en Californie) : il semble possible de prendre le train avec des vélos du côté de San Diego. En témoigne cet article sur "The Pass Less Pedal"

    velo, train, TER, bale, suisse

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ici, il s'agit de nos vélos dans le TER entre Mulhouse et Bâle. Nous les avons simplement déposés sans enlever les sacoches arrière ainsi que la remorque Beez. C'est le cas le plus facile : pas de dénivellé entre le quai et la voiture et pas de crochet obligatoire. Chaque fois que cela se passe comme cela avec la SNCF (ou tout autre compagnie en pays étranger) c'est un grand soulagement. Mais souvent, l'attente sur le quai est source d'interrogations : où se trouvera le compartiment réservé aux vélos ? Le contrôleur interrogé sur le quai n'a jamais la réponse à cette question. Cela nous oblige donc parfois à courir avec nos vélos chargés à l'autre bout du quai. Surtout ne jamais tenter d'enfourcher son vélo sur un quai de gare, c'est l'amende inévitable ou au moins une engueulade avec le contrôleur.

    train, velo, ecosse

     

     

     

     

     

  • C'est bientôt l'hiver

    Je suis bien contente de circuler à vélo en ce moment parce qu'il fait froid et je n'ai pas besoin de gratter mon pare-brise pendant 10 minutes tout en faisant tourner le moteur de ma voiture. En revanche, il faudrait absolument que j'achète une paire de gants sympas pour faire du vélo. Pour cela, je compte un peu sur Mago8 fidèle lectrice de ce blog qui déniche toujours les petites boutiques sympas à Poitiers.

    Ma paire de gants n'est pas digne de ce qui se fait à Copenhague en ce moment :

    gants mochesmes gants moches

    contre des gants chics sur Copenhagen Cycle Chic

    377346309_ff932f838c_z.jpg

     

     

     

     

  • Retour sur le congrès des bibliothécaires à vélo

    Nous avions participé au "cycling for libraries" en mai dernier en parcourant Copenhague - Berlin avec un groupe de 70 bibliothécaires venus de tous pays : Allemagne, Finlande, Lettonie, Norvège, Canada, USA...

    Voici le documentaire qui relate ce congrès insolite :

    Cycling for Libraries - the Documentary from Kirjastokaista on Vimeo.

  • la remorque beez

    Nous l'avions repérée au festival du voyage à vélo et rapidement adoptée : la remorque monoroue Beez a donc fait partie de notre voyage en Écosse. Retour sur un produit sympa à adopter pour ceux qui pratiquent le voyage à vélo : une beez sur les routes d'Ecosse (avec photos de notre voyage).

    Quelques extraits : "Le look, c’est sûr qu’elle a un look sympa et moderne avec le bois qui apporte un petit côté nature. C’est sûr qu’elle ne passe pas inaperçue..." "Un gros avantage est sa légèreté et son faible encombrement"

  • Cartopartie

    Il y a quelque temps se tenait chez nous une cartopartie. Pour qu'une cartopartie soit réussie, il faut un lieu, une date et des participants. Donc à 14h00, tous les ingrédients semblaient réunis puisque 8 personnes se trouvaient réunies dans notre salon.

    Le démarrage semblait long : il leur fallait un GPS et puis des crayons et du papier et même un plan du quartier. Puis, tous les participants ont quitté la maison à vélo et ou à pied pour cartographier le quartier et relever les pistes cyclables, les appuis-vélos ou les petits chemins qui ne sont pas répertoriés mais sont très utiles pour les piétons et les cyclistes.

    En effet, une cartopartie n'a rien à voir avec la belote ou le bridge. Il s'agit d'une réunion de personnes qui relèvent des données cartographiques sur le terrain pour ensuite les reporter sur une carte sous licence libre, c'est à dire une carte que tout le monde peut utiliser, améliorer ou distribuer sans problèmes de droit. Vous pouvez d'ailleurs voir le résultat sur ce site : OpenStreetMap ou un exemple de carte obtenue à partir du site d'OpenStreetMap :

    carte poitiers

    Pour en revenir au vélo, il semblait intéressant de relever les aménagements cyclables de Poitiers pour les cartographier car c'est une demande récurrente des cyclistes poitevins que nous rencontrons et à ce jour, aucune carte ne répond à leur demande.

    Nous avons d'ailleurs constaté que ces relevés peuvent avoir une autre fonction. En 2008, nous avions relevé et photographié les appuis-vélos installés par la communauté d'agglomération de Poitiers pour réaliser une carte des stationnements. Aujourd'hui, nous constatons que ces appuis-vélos disparaissent au gré de travaux entrepris par la Mairie : soit 5 appuis-vélos devant la Mairie de Poitiers, 1 appui-vélo dans le bas de la côte de Montbernage, un autre rue de Vauvert et 3 à St Eloi au nouveau carrefour de la rue de Bignoux qui ont disparu. Il nous reste donc les preuves cartographiées de ces appuis-vélos qui tendent à disparaitre sans être remplacés.