Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vacances

  • Les cadeaux du printemps!

    C’est l’printemps ! et en plus c’est notre fête.

    Aujourd’hui nous attendait sagement dans la boite aux lettres, sous la surveillance attentive du chat de la maison, un petit paquet qui nous arrive tout droit de Saugnac et Muret qui, pour les quelques ignares qui nous lisent, se trouve dans le 40 soit les Landes.

    Et qu’est-ce qui se cache dans ce petit colis ?

    Deux magnifiques, que dis-je, superbes, extraordinaires Trousses de Toilette.

    Quoi me direz-vous, tant d’emphase pour deux malheureuses trousses de toilette, peut-être même en bête plastique. T’es tombé sur la tête le mec de Vocivélo ou quoi ?

    Et bien non, regardez ci-dessous et vous comprendrez notre émerveillement : tout pour nous, rien que pour nous, spécialement étudiées, découpées, assemblées, cousues, brodées par notre amie, car même si nous ne la connaissons que par ordinateur interposée, Céline est aujourd’hui devenue notre amie créatrice.

    Merci à toi pour ce magnifique travail.

    DSCN5010.JPGLa rouge et jaune en toile de zodiac, la noire bombée en chambre à air.

     

    Des touches de couleur et cette magnifique broderie.

    Superbe vous-dis-je.

    DSCN5011.JPGEt nous ne pouvons que nous féliciter d’avoir répondu un peu rudement sans doute à Céline de se débrouiller quand elle nous posait plein de questions sur la forme, les couleurs, les matières et blablabla de ce que nous voulions. C’était elle l’artiste, non ? et elle le prouve bien aujourd’hui.

    Bravo à toi Céline.

    Vivement jeudi qu’on enfourche les vélos avec la tente derrière pour aller essayer ces jolies Trousses. Et pas de crainte qu’elles s’abiment dans les sacoches : c’est du solide. Beau et solide.

    Mais  pour ceux qui sont jaloux et qui jalousent nos trousses, pas de soucis nous partageons volontiers cette bonne adresse : Friandise Créations.

    Venez-y de la part de Vocivélo et n’hésitez pas à lui demander ce que vous voulez, mais sachez que Céline offre aussi tout un tas de petits et moins petits objets toujours dans ces matières un peu spéciales.

    Spéciales, jolies, bien utiles et en plus provenant du recyclage. Que demander de plus.

  • Invitation Soirée Voyage à Vélo

    Nous avons le plaisir de relayer l'invitation à cette soirée:

    La Maison de Quartier SEVE (St Eloi Vivre Ensemble) en collaborationvélo,voyage avec les associations Vélocité 86, l'Atelier Du Petit Plateau et Cyclo Camping International, vous invitent à une soirée

    Voyage à Vélo

    le Jeudi 10 avril 2014 à 19 h,

    Maison de Quartier SEVE, 11 Boulevard Saint-Just à St Eloi.

    Au programme:

    Ø  Voyage à vélo en France - Court métrage de 10 min

    Ø  Film du voyage de Damien Artero et Delphine Million "Le Grand Détour". (cliquer pour prévisionner) 50 minutes pour un voyage de 2 ans1/2 autour du monde : L'Himalaya... le rêve dans le rêve, et le mythe devenu réalité ! Delphine et Damien vont traverser à tandem, depuis la Chine septentrionale, pendant 2 mois et demi, le plus haut pays du monde, le Tibet, et contempler avec ravissement et stupéfaction la foi tibétaine, inébranlable sous l'occupation chinoise. Puis, ce sera le Népal et surtout l'Inde qui viendront secouer sans ménagement les 2 Ds, épuisés par leur franchissement de l'Himalaya. Avant de retrouver avec émotion le Vieux Continent qu'ils ont quitté voilà 2 ans et de le parcourir, depuis la Turquie via les Balkans, jusqu'à l'Italie et Grenoble, à coups de pédales, de rencontre en rencontre. Projection en présence de Damien

    Ø  Suivi d'un échange avec les participants.

    Entrée libre et gratuite. Contribution libre au chapeau pour couvrir les frais du réalisateur.

    Nous proposons aux personnes qui le souhaitent de rester partager un repas convivial entre nous pour prolonger les échanges, chacun apportant son pique-nique.

    Soirée portée par:

    Vélocité 86Association de défense et de promotion de l'usage de la bicyclette pour les déplacements quotidiens. http://www.velocite86.org/

    Atelier du Petit Plateau.Atelier vélo associatif situé à Poitiers. http://www.petitplateau.h3p.eu/

    Cyclo-Camping International. Association sans but lucratif qui regroupe et informe ceux qui voyagent à vélo sans aide motorisée. http://www.cci.asso.fr/

    VENEZ NOMBREUX

  • En route pour l'aventure

    Où irons-nous à vélo cet été ? On commence à avoir une petite idée de la direction à prendre. En effet, Cycling for Libraries-CycloBiblio se déroulera en France sur un parcours qui relie Montpellier-Lyon.

    Le projet commence à prendre forme. Sur le site internet de Cycling for Libraries, des pages ont été traduites en français. Nous sommes à la recherche d'hébergement pour un groupe de 120 personnes à Avignon, Pont-Saint-Esprit ou Pierrelatte, Montélimar, Péage de Roussillon...

    Si le projet vous intéresse, si vous connaissez des bibliothécaires en Languedoc-Roussillon ou Rhône-Alpes, n'hésitez pas à me contacter dès maintenant. Nous recherchons aussi des bibliothèques à visiter sur le parcours.

    Mise à jour du 06/03/2014 : intéressé ? oui, non, peut-être ? répondez au sondage sur la page http://www.cyclingforlibraries.org/?page_id=6852

     

    direction, pancartes, itinéraires

    Photo AnneSo

  • Suède à vélo

    Retour de Suède où nous avons passé 4 semaines à vélo et premières impressions de voyage.

    La Suède est un pays idéal pour le voyage à vélo. On trouve de nombreuses voies cyclables, voies vertes, circuits balisés. Ainsi, nous avons suivi alternativement "the Baltic Sea Cycle Route" ou route de la mer Baltique (EuroVélo 10), le Cykelspåret, Banvallsleden ou Sverigeleden, et nous avons toujours été très tranquilles. Peu de circulation automobile sur ces itinéraires et des voies séparées pour les cyclistes dans les zones urbanisées. La cohabitation avec les automobilistes est extrêmement respectueuse. Le cycliste a pratiquement toujours la priorité lorsqu'il croise une route, la voie cyclable ne s'interrompt pas, ce sont les automobilistes qui s'arrêtent. On a vu des automobilistes attendre patiemment que l'on se décide à traverser la route alors que nous étions encore indécis sur l'itinéraire à suivre et que nous avions le pied à terre.

     

    suède, vélo, cyclo, camping, voies cyclables

    cykelsparet

    Grâce à ces réseaux balisés, on va de villages en villes, on découvre des châteaux, des ruines, des lacs, des forêts, des églises, des moulins, des vestiges de l'époque viking.

    chateau, suede

    Par chance, la météo a été particulièrement favorable : nous n'avons eu que très peu de pluie contrairement à ce que nous avions envisagé compte tenu d'un premier séjour en Suède qui avait duré... 2 jours. Découragés par la pluie, nous avions fait demi-tour vers le Danemark plus ensoleillé.

    Les campings sont assez nombreux dans le sud du pays, provinces de Scanie, Blekinge et Småland. Nous n'avons jamais réservé d'avance puisque nous improvisons l'itinéraire au jour le jour. On trouve toujours de la place pour une tente et 2 cyclistes, même dans les régions touristiques comme l'île d'Öland ou dans les grandes villes comme Malmö. Généralement les campings sont équipés de lave-linge, sèche-linge, four micro-ondes, réfrigérateur, barbecue, piscine ... pour ceux qui en ont besoin !

    suède, vélo, cyclo, camping, voies cyclables

    Dans cette partie méridionale de la Suède, on trouve très facilement des supérettes pour s'approvisionner. Du coup, nous avons très peu de réserves dans nos sacoches, car ces supérettes sont ouvertes tous les jours jusque 20h00 ou 21h00 y compris samedi et dimanche. Dans le sud, de très nombreux stands sont installés au bord des routes avec framboises, fraises, courgettes, oeufs, confitures. Personne ne surveille ces stands en libre-service, chaque acheteur place l'argent dans une boite et note sur un cahier ce qu'il a acheté !

    suéde

    Pendant ces 3 semaines, nous avons parcouru plus de 1400 kms à vélo et nous avons surtout apprécié le contact avec la nature et les bords de mer, le calme et même le silence, les lacs, les forêts de sapins, les oiseaux et les petits animaux mais on n'a jamais vu de rennes malgré les panneaux qui l'annoncent. Voici pour les toutes premières impressions. D'ici quelques jours, on reviendra sur l'itinéraire suivi et les découvertes de ce pays.

    suède, vélo, cyclo, camping, voies cyclables

     

    suéde, voyage, velo, camping, 2013

  • Une escapade à vélo

    Préambule : le titre de la note est inspiré de l'opération "Ma plus belle escapade en Poitou-Charentes". Du 13 mai au 28 octobre, le Comité régional du Tourisme (CRT) vous propose de partager vos photos sur twitter, instagram ou par mail avec le hashtag #escapadepch. Des lots sont à gagner : un Ipad, un séjour dans la région Poitou-Charentes, des entrées au Futuroscope, un panier garni de produits régionaux, etc.

    Notre escapade a duré quelques jours, où profitant d'un rayon de soleil, nous avons improvisé un voyage à vélo : Saintes-Bordeaux.

    Premier jour : Saintes-Royan-Le Verdon. Pour éviter la nationale, nous empruntons les petites routes de campagne. L'occasion de découvrir Rétaud (pause café), puis Thézac dont voici l'Eglise

    thezac, charente,

    Arrivée à Royan pour prendre le bac qui permet de traverser vers Le Verdon.

    royan, bac, ferry

    A l'arrivée au Verdon, on longe la piste cyclable pour trouver assez rapidement le camping du Royannais. La saison n'ayant pas commencé, on s'installe sans souci d'être dérangés par les voisins.

    jour 2 : Le Verdon-Hourtin. Cette étape nous permet de suivre la Vélodyssée, parfaitement fléchée. A Hourtin, nous faisons étape au camping les Ourmes (que l'on recommande : accueil sympa, prix abordable hors saison pour un 4*). Plongeon dans la piscine et soirée relax à la pizzeria du camping.

    jour 3 : Hourtin-Bordeaux par la voie cyclable qui relie Lacanau à Bordeaux. En chemin, nous croisons... 2 biches.

    hourtin, bordeaux, voie cyclable

    Sur cette piste cyclable, un arrêt possible à l'ancienne gare de St Médard en Jalles, transformée en café-restaurant. Nous arrivons au centre de Bordeaux après avoir un peu galéré comme toujours dans les grandes villes.

    jour 4 : journée de visite à Bordeaux où nous retrouvons Plume, Lili, Clara-Lune et leur maman.

    jour 5 : Départ de Bordeaux sous la pluie en passant devant le nouveau pont.

    bordeaux, pont

    La sortie de Bordeaux vers Lamarque par la D209 n'est pas un itinéraire idéal. Faute d'avoir trouvé mieux, nous cotoyons les automobilistes pendant quelques kilomètres le temps de trouver un itinéraire alternatif. Nous prenons le bac de Lamark à Blaye, accompagnés par 2 autres cyclovoyageurs que nous retrouverons au camping de Blaye. Il a plu toute la journée mais la soirée nous réserve une éclaircie, le temps d'admirer le coucher du soleil depuis la citadelle de Blaye.

    blaye

     

    jour 6 : nous quittons la citadelle de Blaye, destination Saintes toujours par les petites routes.

    blaye, citadelle

    Une voie verte nous permet d'atteindre Etauliers. Pause pique-nique sur la pelouse de l'Eglise de Salignac-de-Mirambeau. Nous photographions la corniche ornée de divers sujets gravés, dont la signification nous échappe un peu.

    DSCN3715.JPG

    Comme nous avons pas mal trainé en route, nous décidons de rejoindre Jonzac pour prendre le train à destination de Saintes. Il s'agit d'un intercités sur la ligne Bordeaux-La Rochelle. Nous peinons à grimper les vélos plus la remorque dans le train pour découvrir qu'il y a déjà 2 autres vélos. Normalement, nous ne pouvons pas y rajouter nos vélos, mais impossible de faire marche arrière, le train a déjà démarré. Nous restons coincés à côté de nos vélos, espérant que le contrôleur sera indulgent.

    Un dernier cliché avant le retour à Poitiers. Si vous voulez faire la même boucle à vélo, compter environ 300 kms la plupart du temps en site protégé ou avec très peu de circulation. Carte à publier dès que Mr Vocivelo aura le temps.

    DSCN3719.JPG

  • Vilnius à vélo

    De la visite de Vilnius, capitale de la Lituanie, nous retiendrons bien entendu la cathédrale et son beffroi, la république autonome d'Uzupis, l'Université fondée au XVIe siècle, mais nous avons aussi observé au détour des rues :

    - un mariage à vélo

    mariage, vélo, vilnius

    - le street art

    vilnius, vélo, énergie

    - une piste cyclable peu pratique

     

    vilnius, pistes cyclables

     


    Et puis, nous avons participé au départ de Cycling for Libraries n°2 à Vilnius.

    lituanie, vilnius, cyc4lib

  • Polonais de rencontre

    A peine arrivés en Pologne (nous étions dans le train entre Varsovie et Bialystock) nous commençons à discuter avec un jeune (il faut dire que nos vélos qui encombraient quelque peu le couloir et nos sacoches qui monopolisaient les toilettes de le voiture de Premières dans laquelle nous étions montés un peu à l'arrache ne passaient pas inaperçues). Adam commence par les questions rituelles: où allez-vous? d'où venez-vous? de quel pays? puis embraye sur ses voyages à lui. Lui ce sont les chevaux et il projette un tour de Pologne à cheval avec un copain. Il part déjà en bivouac pour quelques jours avec son propre cheval (qui lui a été donné en cadeau) mais à un peu plus besoin d'organisation que nous car en plus de sa nourriture à lui, il faut aussi trouver celle du cheval.DSCN3283.JPG

    Et soudain il fouille dans son sac et nous sort quelques statues gravées en bois et nous en offre une, comme ça, juste pour le plaisir, sans nous connaitre plus que la 1/2 heure passée à discuter dans ce couloir de train. Nous sommes tous un peu émus, nous par cette générosité et lui parce que, visiblement, notre rencontre l'aide à s'approcher un peu plus de son rêve.

    Merci à toi Adam. Sache que ta figurine trône maintenant fièrement dans notre couloir et nous rappellera ta rencontre et notre voyage. Et que les dieux équestres te soient favorables. Si vous passez par Opole, n'hésitez pas à prendre rendez-vous pour une p'tite coupe, en plus d'être cavalier et sculpteur, Alan y est styliste au salon De Legge.

  • Pologne et Lituanie à vélo

    C'est à Bialystok en Pologne que notre voyage à vélo 2012 a vraiment commencé. Mais auparavant, il faut expliquer comment nous avons fait pour y arriver avec 2 vélos, 8 sacoches et une remorque à vélo.

    Nous avions choisi de commencer par Poitiers-Köln en voiture avec un problème de stationnement de voiture à Köln. Grâce au réseau CAC de CCI, nous avions trouvé un contact absolument charmant près de Köln. La voiture restera tranquillement stationnée dans un jardin tout l'été. Nos hôtes eux-mêmes cyclistes et même très grands voyageurs se préparent pour une année de voyage à vélo.

    De Köln, nous prenons le train vers Berlin puis Varsovie où nous retrouvons Philippe. A Varsovie, nous décidons de poursuivre en train jusque Bialystok pour avoir suffisamment de temps pour pédaler jusqu'à Vilnius où nous avons rendez-vous le 28 juillet pour le départ de Cycling for Libraries 2012.

    Avant d'embarquer dans le train Varsovie-Bialystok, nous essayons de prédire où se trouvera le wagon pour les vélos. Les contrôleurs nous donnent des explications en polonais mais qui s'avèrent fausses, ou alors notre maitrise du polonais doublée du langage des signes est imparfaite. Par manque de temps, Michel et Philippe embarquent leurs vélos en 1ère classe ; coincés dans le couloir, la remorque est casée dans les toilettes de 1ère classe. De mon côté, des voyageurs russes m'aident à hisser mon vélo dans le compartiment réservé aux vélos.

    IMG_0485.JPG

    Pour nous la Pologne et les pays baltes à vélo, c'est une première. Nous ne connaissons pas du tout ces pays : quelles routes et quels hébergements allons-nous trouver ? De plus, la communication risque de s'avérer compliquée. Nous n'avons pas de notions de polonais ou de lituanien ; l'anglais y est peu parlé sauf dans les lieux touristiques que nous évitons.

    La première soirée en Pologne nous retrouve à la recherche d'un camping éventuel (agroturystik) lorsque nous rencontrons un cyclotouriste allemand. Equipé d'un GPS et de nombreuses cartes, Markus est à la recherche lui aussi d'un camping, il nous propose de continuer ensemble.

    Nous faisons équipe et après de nombreux kms sur des chemins de sable, nous finissons par dénicher une famille d'agriculteurs qui nous accueille pour la nuit. L'entente est compliquée, mais on se met d'accord sur un tarif pour la nuit (camping dans le jardin et douche dans la maison). Alors que nous montons les tentes, nous voyons apparaitre un plateau garni de charcuteries, concombres, thé et vodka. Affamés par cette première journée de vélo, nous acceptons avec plaisir et échangeons de nombreux cheers (Na zdrowie!) avec nos hôtes Stanislas et Natalia.

    DSCN2774.JPG

     Les jours suivants, nous continuons notre route vers la Lituanie. Philippe nous a prévenu, il refuse de prendre les routes pointillées sur la carte Michelin : ces routes ne sont pas goudronnées et difficilement cyclables. On essaie malgré tout car les routes principales sont très fréquentées mais il faut se rendre à l'évidence : on avance pas vraiment dans le sable, il faut souvent pousser les vélos et les quelques voitures que l'on rencontre soulèvent des nuages de poussière qui nous aveuglent.

    De nombreuses églises construites en bois jalonnent notre chemin vers la Lituanie.

    DSCN2795.JPG

    DSCN2800.JPG

    Nous entrons en Lituanie par un chemin de forêt avec une question : que trouverons-nous ce soir comme hébergement ? Il est 17h00, nous n'avons pas de monnaie locale (le litas), peu de provisions, nous avons déjà parcouru pas mal de kms et la prochaine ville est trop loin pour nos mollets fatigués.

    A suivre

     

  • Retour vacances 2012

    Et voilà, les (grandes) vacances 2012 sont finies et nous sommes de retour à la maison sous la chaleur annoncée comme caniculaire ce qui nous change bien de la fraîcheur des températures du nord malgré le soleil qui n'a pratiquement jamais cessé de nous accompagner.

    Que retenir de ces quelques semaines? Beaucoup d'images, de rencontres, de faits cocasses ou moins marrants quoique jamais dramatiques s'entrechoquent dans notre tête  et il nous faudra sans doute quelques jours ou semaines pour y mettre un peu d'ordre mais ces vacances ont sans doute d'ores et déjà été celles des records sur plusieurs points:

    • Nous avons séjourné, traversé ou visité 7 pays (Belgique, Allemagne, Pologne, Estonie, Lettonie, Lituanie, Finlande) 
    • Nous avons utilisé 6 moyens de transport différents: voiture, train, ferry, bus, camion (pour les vélos) et enfin, un peu aussi, les vélos. Dont jusqu'à 7 trains différents en une journée.
    • Notre séjour s'en déroulé en 3 étapes: aller jusqu'à Vilnius à trois, de Vilnius à Tallinn avec Cycling For Libraries à plus de 100 vélos sur la route, enfin le retour de Tallin via Helsinki à 2.

    Une seule image à retenir? Peut-être celle-ci mais tant d'autres vont ressortir dans les prochains jours...

    DSCN2792.JPG

  • Vacances (?) 2012

     

    Après Cycling 4 Libraries 2011DSCN1665.JPG,


    un joli prix gagné au grand coucours Nooc,DSCF1813.JPG

    une nouvelle remorque, 2011 Totales avant vac 746.jpg



                   

    un face à face mémorable avec le monstre du Loch Ness Loch Ness.JPG,





    un essai de vélo couché-debout au risque de leur vie,

     2011 Nov Alain & Danielle 090.jpg







    un festival CCI plus qu’enthousiasmant, une année studieuse sur le MVV (là faut suivre un peu les gars pour comprendre), bref une année pleine de rebondissements,  l’équipe Vocivelo repart à l’aventure en 2012 et s’est inscrite à Cycling 4 Libraries II, Le Retour, qui devrait nous voir parcourir à vélo les 600 km reliant Vilnius en Lituanie à Tallinn en Estonie en passant par la Lettonie. Il va falloir sérieusement reviser notre géographie ! Et ce en 11 jours du 27 juillet au 7 août.

    Et la première difficulté va être de rejoindre Vilnius.

    -         -  Un p’tit coup d’vélo ?

    -        -   Heu, y’a quand même plus de 2 300 km, tu crois que ça va le faire, la BU ne ferme que le  13 juillet.

    -       -  Ha oui ! Bon ben… l’avion alors ? Poitiers – Londres, Londres - Moscou et Moscou – Vilnius, en 48h on doit y être.

    -        - Ha non ! Pas l’avion, ça mange plein de kérosène ces machins-là, en plus avec tes voyages tu as déjà consommé plus que le Q2AC (*) de Vocivélo pour au moins 10 ans, et d’abord, Bernard y veut pas, alors.

    -      -  Bon, ben y’a encore la bagnole mais faire 2 300 km c’est pas sûr qu’on (se) supporte. Ou alors le train ?

    -       -  Ben oui, t’as qu’à trouver un train, moi je prépare ma valise.

    Là, je crois qu’il va me falloir de l’aide car Poitiers – Vilnius en train avec 2 vélos, une remorque, des sacoches, une tente, 2 duvets, et tout le reste, je crois que je vais craquer. Quelqu’un l’a-t-il déjà fait ? Des p’tits conseils ? Une expérience à pertager ? S’il vous plait.

    Quand au retour, je n’ose même pas encore l’imaginer. Le vélo ? l’avion ? le train ? la rame ? les 4 à la fois ?

     

    * Q2AC, prononcez CAC = Quota Annuel Autorisé de CO2

  • Retour sur le congrès des bibliothécaires à vélo

    Nous avions participé au "cycling for libraries" en mai dernier en parcourant Copenhague - Berlin avec un groupe de 70 bibliothécaires venus de tous pays : Allemagne, Finlande, Lettonie, Norvège, Canada, USA...

    Voici le documentaire qui relate ce congrès insolite :

    Cycling for Libraries - the Documentary from Kirjastokaista on Vimeo.

  • Parler danois

    Parler danois au Danemark ne nous a posé aucun problème. Il suffit de s'exprimer en anglais pour que n'importe qui dans la rue, dans les magasins, à la gare vous répondent aussitôt en anglais sans difficulté et sans marquer d'étonnement.
    D'une manière générale, déchiffrer les pancartes et indications routières n'est pas trop difficile si l'on parle déjà anglais et allemand. Avant de partir, j'avais étudié les 5 premières leçons du manuel de danois élémentaire. Le manuel date de 1967 mais c'était le seul disponible à la BU où je travaille!. Cela s'est révélé utile pour acquérir quelques mots usuels qui reviennent souvent, savoir compter, reconnaitre une interdiction (forbudt ou ikke généralement c'est quelque chose qu'on ne peut pas faire).
    Mes phrases de base en danois sans garanties d'exactitude mais ça marche :
    To øl, en lille og en mellem : 2 bières, une petite et une moyenne
    Tak : merci
    mange tak : merci beaucoup
    Kager med to kaffee : des gâteaux avec 2 cafés
    lukket, äbend : fermé, ouvert
    Lørdag et søndag : samedi et dimanche (utile pour vérifier les heures d'ouverture des magasins).

    A 2 reprises, nous avons rencontré des gérants de camping désolés de n'avoir pas pu renseigner des français qui ne comprenaient pas un mot d'anglais. Des français qui auraient appris allemand, latin, chinois ou grec à l'école et pas l'anglais? ça doit être assez rare.

  • L'année des coccinelles

    Cette année au Danemark a été l'année des coccinelles. Je ne sais pas si c'est habituel, mais on en a vu partout. Elles nous suivaient, confortablement installées sur nos vélos, ou sous la tente. Nous avons aussi été régulièrement assaillis de guêpes, pas très agressives mais un peu insistantes dans leur façon de tourner autour de nos piques-niques surtout en forêt. Et puis, quelques crapauds nous ont rendu visite sous la tente. Voilà pour les p'tites bêtes.

    29d921d037629a3dfb89781b88055128.jpg

    6b41e449a827670c21baefb473160298.jpgCôté gross'bêtes, nous avons croisé assez souvent les inévitables moutons de la mer du Nord, très intéressés par le vélo de Michel, des chevaux très contents de grignoter nos restes de pain, et même un troupeau de cerfs et biches d'élevage.85ad87202137428d152169e1bd37c4d4.jpg

    c897828cc7f4c4002ba34b9b75a35d9e.jpg



    Enfin, comme partout des vaches, quelques lapins, et même une race de veau angora.


    0aa426bc9173d210e3bfa02cb3888489.jpg



    Ah, j'oubliais ... quelques moustiques ... de préférence la nuit sous la tente.

  • Voyager léger

    En prévision d'un départ imminent, Mme Vocivélo prépare ses sacoches et s'aperçoit affolée qu'il faut choisir 3 livres seulement parmi ces titres empruntés dans différentes bibliothèques où elle travaille ou qu'elle fréquente :


    Critères de sélection : le poids, l'encombrement, l'interchangeabilité (avec Mr Vocivélo). Surtout ne pas les avoir déjà lus car c'est ce qui est arrivé l'année dernière et c'est pas drôle.

    5a718d16c2f9cc8c1153dd76e15a96a9.jpgS'aperçoit également qu'elle n'arrivera jamais à fermer sa trousse de toilette, ayant pourtant réduit au strict minimum ce qu'une femme peut emporter en voyage.


    9396205aab83b5e7c10f0904e42469b4.jpgSe demande perplexe où caser ces quelques provisions dans ses sacoches si elle veut garder de la place pour ses tee-shirts, ses shorts, un sarouel (pas commode pour faire du vélo mais peut servir le soir), une paire de ballerines (pour changer des sandales), une chemise blanche (au cas où Mr et Mme Vocivélo lassés du camping choisissent d'aller à l'hôtel) et quelques menues babioles...



    Reste la solution ultime pour gagner de la place :

    - couper le manche de sa brosse à dents
    - couper toutes les longueurs superflues de lacets sur les vêtements, les chaussures, les duvets, etc... lu quelque part mais pas très convaincue
    - glisser en douce dans les sacoches de Mr Vocivélo quelques bricoles. Mais hélas, Mr Vocivélo est très autonome, il prépare ses sacoches tout seul.

    Cherche désespérément d'autres idées pour alléger ses sacoches...

  • Ca y est, c'est parti !

    En association avec Cyclo Camping International, avec le soutien moral de Vélocité.86 , sans aucun soutien financier, Vocivélo organise sa première sortie en cyclo camping . Une petite balade par les routes de campagnes entre Poitiers et Chauvigny les samedi 26 et dimanche 27 avril 2008.

    Inscription non obligatoire mais ce serait sympa de nous prévenir si vous souhaitez participer, règle d'or : bonne humeur et autonomie. Nous proposons un parcours en groupe pour l'aller et le retour. Chacun s'organise ensuite pour son matériel , sa nourriture etc …
    L'idéal est un vélo + une tente mais pour ceux qu'une nuit sous tente dérange, le camping municipal de Chauvigny propose des bungalows à la location. Là bien sûr il nous faut une confirmation de participation pour réserver.
    Le camping à vélo vous tente mais vous hésitez ? Venez le découvrir avec nous, vous pourrez rencontrer d'autres cyclo campeurs et partager les expériences de chacun. Pas besoin d'être sportif ni entraîné, un vélo correct et un peu de matériel suffiront.

    Nous prévoyons un trajet d'une trentaine de km avec un départ le samedi en fin de matinée, et un retour le dimanche en milieu d'après-midi.
    Prévoir un pique-nique pour le samedi midi. Pour samedi soir et dimanche midi, nous trouverons sur place de quoi faire des courses.
    Réservez dès à présent votre week-end et venez nous rejoindre les 26 et 27 avril !
    Pour les supporters lointains de Vocivélo, nous pouvons les héberger dès la veille ou le lendemain. Mais attention, là aussi les places sont limitées et les premiers inscrits seront les servis.

    Si vous êtes tenté mais manquez de quelque chose, pas de problème, demandez on trouvera bien quelqu'un pour vous dépanner. On a même quelque(s) tente(s) de réserve si besoin.

    Plus de précisions dans les semaines à venir sur votre blog habituel.

    Ce séjour n'est pas sponsorisé par la mairie de Poitiers, ni par celle de Chauvigny, ni par l'office de tourisme de la Vienne, ni par le département, ni par la Région, ni par le Futuroscope. Le cyclo camping c'est l'esprit d'autonomie à moindre frais.
    contact à l'adresse de vocivelo

    30c2922b3b682c4c078f66b8a88218e6.jpg